Retraite Active Index du Forum Retraite Active
Ce forum s'adresse à tous les retraités et futurs retraités. Les membres de ce forum ont la possibilité de discuter de tous leurs centres d'intérêt que ceux-ci soient les voyages, les loisirs ou l'actualité, entre autres.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

France - Europe - Monde : Etat-Islamique
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Retraite Active Index du Forum -> Actualité du moment
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 15-01-2015 23:51    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir

Des amis musulmans ne partagent pas les mêmes plats,
Si à la table d'Européens amis pourtant

Ils suivent leur religion à la lettre.

Concernant ce, lu plus haut,
Les juifs ont déjà tant soufferts,
Le peuple Juif a déjà trop souffert.
L'Europe, la France également

Gardons l'espoir qu'une 3ème guerre mondiale
N'arrive pas à nos portes


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 18-01-2015 00:33    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Les obsèques de Tignous, Wolinski, Bernard Maris et d'autres victimes de l'attentat commis dans les locaux de "Charlie Hebdo" mercredi 7 janvier on été célébrées dans plusieurs villes de France ce jeudi 15 janvier 2015


Que ce soit en public, ou dans l'intimité, de nombreuses victimes des attentats de Charlie Hebdo ont été célébrées aujourd'hui avant leur inhumation.

En l'honneur de Tignous, une grande cérémonie publique à la mairie de Montreuil a été tenue jeudi où de nombreuses personnes ont pu dessiner sur son cercueil.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, Christophe Alévêque et les proches du dessinateur ont pu lui rendre un dernier hommage, alors que de nombreuses personnes étaient également rassemblées à l'extérieur de l'hôtel de ville.

Il sera ensuite inhumé à 15h30 au cimetière du Père-Lachaise à Paris.
Wolinski et Elsa Cayat au cimetière du Montparnasse

Les funérailles du dessinateur Wolinski, également tué dans la fusillade qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo il y a une semaine, ont aussi eu lieu jeudi à Paris dans l'intimité, selon le carnet du Monde.

Une crémation était prévue à 11h45 au crématorium du Père-Lachaise, suivie de l'inhumation de l'urne à 16 heures au cimetière du Montparnasse.


La psychiatre Elsa Cayat, chroniqueuse à Charlie Hebdo, a été inhumée à 12h30 jeudi, également au cimetière du Montparnasse.


Bernard Cazeneuve présent pour l'hommage au policier tué


Les obsèques de Franck Brinsolaro, le policier tué dans la salle de rédaction de Charlie Hebdo alors qu'il assurait la protection du dessinateur Charb, ont eu lieu jeudi à 11 heures lors d'une cérémonie en l'église Sainte-Croix de Bernay (Eure) en présence du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

La cérémonie religieuse sera suivie dans l'intimité d'une crémation.


Selon un bref avis paru dans la Dépêche du Midi, les obsèques de l'économiste Bernard Maris ont également eu lieu jeudi dans l'intimité familiale, sans préciser l'endroit.

Un hommage pour Charb à Pontoise vendredi 16 janvier 2015


Le dessinateur Honoré a étéi inhumé vendredi, tout comme Mustapha Ourrad, le correcteur de Charlie Hebdo.

Mardi, Ahmed Merabet, le policier tué dans la rue par l'un des deux assaillants, a été enterré dans le cimetière musulman à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Mercredi, quelque 700 personnes ont assisté à Clermont-Ferrand aux obsèques de Michel Renaud, fondateur du festival "Rendez-vous du Carnet de Voyage", tué à Charlie Hebdo, alors qu'il était venu rendre des dessins à Cabu.

Cabu, autre dessinateur historique de Charlie et père du "beauf", a été inhumé dans l'intimité mercredi à Châlons-en-Champagne, sa ville natale.

Les obsèques de la policière tuée à Montrouge en Martinique

Les obsèques de Clarissa Jean-Philippe, la jeune policière municipale assassinée par Amedy Coulibaly jeudi dernier à Montrouge (Hauts-de-Seine), se tiendront lundi en Martinique dans la commune de Sainte-Marie.

Les trois Français, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada, et le Tunisien, Yoav Hattab, tués par le jihadiste Amedy Coulibaly dans un supermarché casher, ont aussi été portés en terre, mardi en Israël.

Frédéric Boisseau, employé chez Sodexo et qui a été la première victime des tueurs de Charlie Hebdo, doit être enterré mardi en Seine-et-Marne dans la plus stricte intimité.



Vendredi 16 janvier 2015

Un ultime hommage a été rendu au directeur de la publication de Charlie Hebdo, Charb, à Pontoise.

Moment d'émotion pour beaucoup de personnalités et d'innombrables anonymes…

«C'est la lutte finale…» l'Internationale a résonné, hier, à l'orée de cette cérémonie d'obsèques de Stéphane Charbonnier, «Charb», le «patron» de Charlie Hebdo, assassiné le 7 janvier.

Il y avait du recueillement, des bouquets de fleurs, de grandes photos, et plein de musiciens, aux instruments émus, qui murmuraient en douce, derrière les discours.

Il y avait Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin.

De nombreux anonymes sont restés dehors, devant deux écrans géants, pris par la même émotion.

«Charb, le nombre de dessins que tu aurais pu faire cette semaine ! Si tu avais vu ça, tu en aurais dessiné des conneries, tu en aurais usé des stylos, tu en aurais rempli du papier,» lui a lancé Luz, le survivant, s'adressant à «mon ami, mon frère, mon rédacteur en chef, mon compagnon de beuverie».

«Vous êtes Charlie ? Prouvez-le, en faisant naître des centaines d'autres Charlie !»




Honoré et Ourrad : l'adieu


Les funérailles de Philippe Honoré, le plus discret des cinq dessinateurs de Charlie Hebdo et de Mustapha Ourrad, correcteur du journal, se sont déroulées hier à Paris.

Morceau de piano classique, «Farewell Angelina», une chanson écrite par Bob Dylan et interprétée par Joan Baez, et airs d'opéra se sont succédé sous la coupole du crématorium.

Dans l'après-midi, Mustapha Ourrad, 60 ans, a lui aussi été inhumé au Père-Lachaise, en présencede Patrick Pelloux, Luz et Laurent Léger.



Bien que nous soyons en 2015 sous une Ere de modernisation - Les compagnons du Journal Charlie Hebdo, ont payé au prix de leur vie, leurs convictions libertaires



Dernière édition par Rosalia le 15-02-2015 23:48; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 18-01-2015 22:25    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Les Anonymous – mouvement hacktiviste – auraient lancé une vaste opération visant à condamner la mort des douze victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo.
Le mouvement Anonymous se serait lancé dans une cyber-guerre contre l'intégrisme islamiste.


https://www.youtube.com/user/alwassat29200

Le "hacktiviste" infiltre des réseaux, toutes sortes de réseaux, et pas seulement les réseaux électroniques, mettant son talent au service de ses convictions politiques, et organisant des opérations coup de poing technologiques : piratages, détournements de serveurs, remplacement de pages d'accueil par des tracts (défacement), etc. Souvent ce terme en implique aussi un troisième : "art".

Hacker comme virtuose de la technologie et activiste politique que l'on retrouve le plus souvent dans les luttes libertaires, antifascistes, altermondialistes, mais aussi religieuses (extrémistes religieux). Cette jonction d'une pensée politique et d'un savoir faire technologique est souvent l'œuvre de ceux qui veulent que leur action ait un réel impact.

Un geste politique sans forme n'aura pas de visibilité, une virtuosité technique sans l'intelligence du contexte n'aura pas d'efficacité, d'où la combinaison des deux termes « hack », « activisme ».

Certains sites agissant fortement à la manière de script kiddies, s'auto-proclament hacktivistes sans aucun fondement.

Au delà de leurs apparences inoffensives, ils contribuent à la prolifération d'une image dangereuse et mal intentionnée des hacktivistes, largement diffusée dans les médias.

Toutefois, ce sont de plus en plus souvent des organisations politiques comme la Freedom House qui utilisent ces méthodes








Un masque qui fait songer à d'autres mouvances

D'utilité publique ou effet de com à but bien défini




Dernière édition par Rosalia le 15-02-2015 23:52; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 21-01-2015 18:49    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Les funérailles religieuses de Clarissa Jean-Philippe, la policière de 26 ans abattue le 8 janvier à Montrouge (Hauts-de-Seine) par Amédy Coulibaly, se sont déroulées lundi 19 janvier après-midi à Sainte-Marie (Martinique) dans une atmosphère empreinte de solennité, d'émotion et de tristesse.

La policière municipale stagiaire avait été tuée lors des attentats perpétrés il y a dix jours à Paris.

Peu après 14h30 locales (19h30 à Paris), un long cortège a quitté la place Félix Lorne en direction de l'église Notre Dame de l'Assomption pour un office religieux concélébré par l'archevêque de la Martinique, le vicaire général et le curé de la paroisse.

En tête du cortège, George Pau-Langevin, la ministre des Outre-mer était accompagnée de Marc Vizy, le conseiller outremer du Président François Hollande et du préfet de région Martinique Fabrice Rigoulet-Roze et de plusieurs personnalités politiques de Guadeloupe, Martinique et Guyane.


Le Président de la Région Victorin Lurel était également présent pour "manifester (avec plusieurs élus guadeloupéens) sa solidarité et son soutien à la famille de la victime, aux élus de l'île sœur et plus largement à la population martiniquaise".

Outre Serge Letchimy, le président de Région Martinique et son homologue de Guyane, Rodolphe Alexandre, beaucoup d'élus de Martinique ont pris part aux obsèques.

"Hommage à Clarissa Jean-Philippe et à toutes les victimes de la barbarie terroriste, plus jamais ça", pouvait-on lire sur une banderole portée par deux jeunes.

Près d'une centaine de gerbes émanant d'institutions ou d'associations comme celle de la "communauté des Syriens de la Martinique" étaient portés juste devant le corbillard d'où l'on pouvait voir le cercueil recouvert du drapeau tricolore.

A l'entrée de l'église, la dépouille mortuaire de Clarissa Jean-Philippe, après un passage sous une haie d'honneur de policiers en uniforme, a été accueillie par Mgr Michel Méranville.

"Pouvons-nous refuser la mort de Clarissa Pouvons-nous faire de cette mort violente et prématurée un sacrifice offert à Dieu " a lancé l'archevêque dans son homélie avant de répondre "dans la foi, nous le faisons".


Mgr Méranville reviendra sur le choix fait par Clarissa Jean-Philippe de porter l'uniforme de policier.

Un choix dont elle n'ignorait pas les risques, dira-t-il encore, avant de souhaiter "que le départ de Clarissa nous permette d'estimer à leurs justes valeurs, les policiers, les gendarmes, les pompiers et toutes les personnes chargées d'assurer la sécurité des populations".

Ces funérailles ont été suivies par beaucoup à la radio y compris par le biais d'Internet.

"Ce fut un bel hommage, d'une grande dignité et j'ai eu des larmes aux yeux, j'irai me recueillir sur sa tombe quand je viendrai en congés bonifiés, dira une autre qui vit à Lyon.

A l'issue de l'office religieux, le corps de la policière de Montrouge a été inhumé au cimetière Lassalle de Sainte Marie. Sources Sainte-Marie (France) (AFP)




Clarissa Jean-Philippe fauchée en pleine jeunesse,
Clarissa Jean-Philippe avait la vie devant elle.

Clarissa Jean-Philippe tombée pour la France



Dernière édition par Rosalia le 15-02-2015 23:51; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 21-01-2015 18:52    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Les obsèques de Frédéric Boisseau, l'agent de maintenance de la Sodexo tué dans l'attentat contre Charlie-Hebdo le 7 janvier ont eu lieu à Rescloses, son village natal.

La cérémonie se déroulait à l'église Saint-Martin de ce village de Seine-et-Marne.

Frédéric Boisseau, âgé de 42 ans, a été tué le 7 janvier alors qu'il travaillait dans l'immeuble de Charlie-Hebdo, dans le 11e arrondissement de Paris.

Il est la première personne a être tombée sous les balles des frères Kouachi.

Ce mardi 20 janvier après-midi, c'est François Rebsamen qui représentait le gouvernement aux obsèques de Frédéric Boisseau.

Le ministre du Travail lui remettra, à titre posthume, l'insigne de chevalier de la Légion d'honneur.



Frédéric Boisseau,
Fauché alors qu’il avait la vie devant lui,
Frédéric Boisseau,
Fauché pour notre pays, pour la France




Dernière édition par Rosalia le 15-02-2015 23:53; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 21-01-2015 18:58    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Lassana Bathily: le "héros" de l'Hyper Cacher naturalisé français

Lassana Bathily, le "héros" de l'Hyper Cacher a été naturalisé français, ce mardi, au cours d'une cérémonie au ministère de l'Intérieur.

Le 9 janvier, il avait aidé des clients à se cacher dans la chambre froide de l'épicerie lors de la prise d'otages de Vincennes perpétrée par Amedy Coulibaly.

Son acte de bravoure a été récompensé.

Surnommé le "héros" de l'Hyper Cacher, Lassana Bathily a été naturalisé, ce mardi à 18h30, au cours d'une cérémonie officielle présidée par le ministère de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Le 9 janvier dernier, cet employé de 24 ans avait aidé un groupe de clients à se dissimuler dans la chambre froide de l'épicerie cacher lors de la prise d'otages de Vincennes perpétrée par Amedy Coulibaly.

Sa conduite héroïque et son histoire avait profondément ému les internautes.

Lassana Bathily "s'est comporté en citoyen courageux dans des circonstances dramatiques", a reconnu Bernard Cazeneuve lors de la cérémonie de naturalisation.

"Il s'est efforcé de cacher des otages, il a réussi à tromper la vigilance du tueur.

Lassana fait partie de ces êtres qui ne sont pas conscients de leur propre part d’héroïsme".

"Bienvenue chez vous", a-t-il conclu.

Le jeune homme malien de 24 ans a également reçu un mot de "bienvenue" du Premier ministre, Manuel Valls qui a salué son "acte de bravoure" au moment de lui remettre son certificat de nationalité française.

En réaction, le jeune homme a prononcé un bref discours.

"Les gens me prennent pour un héros, mais je ne suis pas un héros, je suis Lassana, je resterai moi-même" a répondu le jeune homme après avoir reçu son passeport français.

"Je suis très heureux, mais triste aussi car j'ai perdu quelqu'un que j'aimais beaucoup", a-t-il poursuivi, faisant référence à Yohan Cohen, lui aussi employé de l'Hyper Cacher, tué lors de la prise d'otages.

Assez ému, Lassana Bathily a salué la France, "pays des droits de l'homme" et "pays d'accueil".

Pour célébrer sa naturalisation, des proches ainsi que les associations qui l'ont soutenu, des ex-otages et leurs familles, des élus parisiens, des représentants de la communauté juive, le préfet de police et des responsables des services qui ont mené l'assaut à Vincennes étaient présents lors de la cérémonie.

En France depuis 2006, le jeune homme d'origine malienne avait déposé, en juillet, une demande de naturalisation.

Deux jours après le drame, une pétition réclamait que lui soit remise la nationalité française ainsi que la Légion d'honneur.

Lancée sur Internet à l'initiative du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran), elle avait recueilli plus de 295.000 signatures (370.000 ce mardi).

François Hollande avait notamment félicité par téléphone le jeune Malien, suite à l'importante journée de mobilisation à Paris, lui annonçant que sa demande serait "traitée avec le respect dû à son héroïsme".




Honneur, Bravoure et Courage ont fait de Lassana Bathily un citoyen Français à part entière.




Dernière édition par Rosalia le 15-02-2015 23:52; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finn



Inscrit le: 19 Avr 2010
Messages: 1273
Localisation: Ile-de-France

MessagePosté le: 25-01-2015 14:33    Sujet du message: La religion... Répondre en citant

La religion, quelle qu'elle soit, porte en elle-même les germes de la division. La religion, quelle qu'elle soit, est profondément et définitivement impérialiste. La religion, quelle qu'elle soit, doit absolument rester dans le domaine intime et privé au même titre que la sexualité. Tant que les femmes et les hommes n'auront pas vraiment assimilés certaines évidences, il y aura des massacres de la Saint-Barthélemy, des 11 septembre et des Charlie Hebdo...

Dernier état d'âme... La religion - invention des hommes - et quelle qu'elle soit, je la regarde avec mépris et la maudis jusqu'à la fin des temps...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 26-01-2015 12:25    Sujet du message: Répondre en citant

La religion, mais à quel titre : au prix du sang,

Dans le pays ou nous vivons; les mesures semblent dépassées, (comme exemple du temps de ces guerres de religions que nos ancêtres ont vécu)
A effet moindre - Mais égale à certains pays , là ou les guerres de religions n'ont jamais cessé.

Il n'y a pas eu hélas que l'effet religion et ses suites dramatiques faute un " morceau de papier " en France.
En relation avec les Israélites oui.
En relation avec les forces de l'ordre non.

Certains diront ; tout ceci vient d'un mauvais enseignement, d'autres , tout ceci vient de la non éducation parentale, et bien d'autres soit dit raisons aussi surprenantes les unes que les autres.

L'enseignement est obligatoire en ce pays.
Les enseignants pourraient-ils endiguer ces processus de haine qui montent en cette jeunesse, pour se terminer en saignées dramatiques.
Je ne pense pas.
Un nombre d'une grande importance de familles des pays d'Orient sont venues s'installer depuis des décennies pour certains en notre pays,
Les anciens ont respecté le pays.
Les anciens ont respecté la France devenue leur pays
Les jeunes sembleraient entrer dans une vague contraire.

Une vague déferlante venant du Net ou autre.

Les anciens gardent en eux une nostalgie de leurs racines,
Changer d'horizon, de pays afin de pouvoir vivre décemment
N'a jamais été une facilité que ce soir à 900 km ou à des milliers de kms.

Par le biais de la télévision nos compatriotes reçoivent les chaines de leurs pays d'origine.
Un grand plus pour eux, cela adoucit leur nostalgie
Pour autant, l'habitude demeure,
Ainsi que les rituels, les enracinements d'idéologie venant d'ailleurs
d'un pays qu'ils ont quitté.
Leurs enfants sont élevés dans le même état d'esprit.

Comment réfréner les esprits passionnés qui
entendent d'autres infos que nous
A ce jour et depuis quelque temps plus que jamais

Je ne suis pas raciste, je ne veux qu'une chose vivre en paix et en fraternité avec les français dont les aïeux viennent d'orient.

J'ai pu m'apercevoir d'un changement en certains depuis l'an dernier ne serait-ce un peu avant juillet.
Et très souvent je me suis trouvée confrontée (il y a 15 jours encore)
A un changement radical en certains.
J'en suis arrivée une fois au moins à dire à une personne que je cotoie 2 fois par semaine.
Nous vous aimons, mais vous ....
Je ne fais pas d'amalgame.
L'heure me parait hautement grave
L'élan " d'agacement pourra-t-il être freiné"
Combien de jusqu'au boutiste y aura-t-il avant la paix.
Pour freiner toute guerre
Et vivre en paix avec nos frères.
Que faudrait-il faire.
En définitive il me semblerait ; nous voulons bien nous entendre
J'ai dit nous.
Suffirait-il de stopper à vie certains journaux pour freiner les révolutions internes.
Il est un faite certains refusent la caricature,
Mais ensuite

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 26-01-2015 15:17    Sujet du message: Répondre en citant

Le groupe extrémiste Etat islamique (EI, ou Daesh) a confirmé dimanche via sa radio avoir exécuté l'otage japonais Haruna Yukawa, au lendemain de la diffusion d'un enregistrement annonçant sa mort.

«L'Etat islamique met sa menace à exécution il a exécuté l'otage japonais Yukawa après l'expiration du délai donné au Japon», a annoncé la radio du groupe, Al-Bayan, dans un enregistrement sonore mis en ligne sur sa chaîne sur YouTube.

«Le deuxième otage (Kenji Goto) appelle ses proches à faire pression sur le gouvernement (japonais) pour relâcher notre soeur Sajida al-Rishawi, détenue dans les prisons des oppresseurs en Jordanie en échange de sa libération», poursuit la radio, qui reprend le message de l'enregistrement diffusé samedi. Sajida al-Rishawi est une kamikaze irakienne condamnée à mort et emprisonnée en Jordanie.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a qualifié dimanche d'«ignoble et impardonnable» le meurtre de l'otage nippon, exigeant «la libération immédiate» de Kenji Goto.

Le meurtre de l'otage était intervenu moins de deux jours après l'expiration de l'ultimatum de 72 heures posé mardi par l'EI, qui menaçaient initialement d'exécuter les deux Japonais à moins de recevoir 200 millions de dollars.




Impuissance face à Nouvelle guerre perpétuée par de plus ou moins grands groupes, & par des loups solitaires.
Force ou faiblesse. Force au sens 2 du terme
Impuissance tu règne en Maitre face au sang.
Non Kêfirs & pourtant


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 26-01-2015 15:35    Sujet du message: Répondre en citant

L'otage assassiné, Hervé Gourdel, chevalier de la Légion d'honneur à titre posthume

La dépouille du guide de haute montagne est arrivée à l'aéroport de Roissy peu avant 13h15, à bord d'un vol Air France en provenance d'Alger.

Des tests génétiques ont confirmé cette semaine que le corps exhumé il y a douze jours en Kabylie était bien celui du guide, les médecins légistes ayant comparé l'ADN du touriste français à celui de sa sœur.

Une cérémonie d'hommage était prévue en présence de la famille du défunt et du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius au pavillon de réception de l'aéroport.

Hervé Gourdel avait été enlevé le 21 septembre par le groupe armé Jund al-Khilafa qui a affirmé l'avoir exécuté en représailles à l'engagement de la France aux côtés des Etats-Unis dans les frappes contre le groupe État islamique en Irak.

Hommage à Alger

Plus tôt ce matin, une cérémonie s'était tenue à l'aéroport international d'Alger.

Cette cérémonie est le «dernier adieu à Hervé Gourdel en terre algérienne», a déclaré Bernard Emie, l'ambassadeur de France à Alger.

Son cercueil déposé au milieu de la chambre funéraire de l'aéroport aux murs tapissés de versets du Coran et de photos de La Mecque était surmonté d'une couronne de fleurs ceinte d'une écharpe tricolore et du sac de voyage du guide de montagne.

Une feuille collée au sac portait la liste de son matériel retrouvé: un sac de couchage, un bâton de marche, deux ceinture d'escalade, un porte-feuille vide, des lunettes de soleil et un guide de voyage notamment.

Avant le début de la cérémonie, le cercueil a été inspecté par des démineurs.


L'ambassadeur de France a rappelé que le guide français, originaire des Alpes-Maritimes, était parti en Algérie en raison de «sa passion pour la montagne» et pour découvrir «les magnifiques paysages de Kabylie».

Il a salué «la mobilisation de l'armée algérienne pour traquer ses assassins et retrouver son corps».

Il s'est également félicité de l'«excellente coopération judiciaire» entre l'Algérie et la France dans cette affaire.

Du côté algérien, de hauts responsables du ministère des Affaires étrangères étaient présents à la cérémonie.

Ses cinq compagnons algériens avaient été relâchés après 14 heures de séquestration.

L'armée algérienne, qui avait mobilisé 3 000 soldats a retrouvé le corps d'Hervé Gourdel le 15 janvier enterré dans une forêt de chênes et d'oliviers tout près du village Takheldjit, à une vingtaine de kilomètres du lieu de son enlèvement AFP .




Passionné de Haute Montagne, Guide de Haute Montagne
Enlevé, puis exécuté car Français

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 28-01-2015 17:21    Sujet du message: Répondre en citant

Cela s'est produit Mardi 27 janvier 2015 à Lunel (Hérault)

Cinq personnes en garde à vue après une opération anti-djihadiste

Une opération anti-djihad est actuellement en cours à Lunel (Hérault), relate La Dépêche du Midi. Selon le site Internet du journal, «plusieurs quartiers du centre-ville» seraient bouclés et le Raid (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) et le GIPN (groupes d’intervention de la police nationale) sont sur place.

Cinq personnes, impliquées dans des filières de recrutement, ont été interpellées, indique La Dépêche du Midi.

Un chiffre confirmé à 10h par l'AFP.

Ces personnes auraient été repérées par des mandats envoyés en Syrie.

Ils ont été placés en garde à vue.

Des perquisitions ont été effectuées à leur domicile.

«Plusieurs voitures banalisées sont arrivées, raconte un habitant d'un immeuble investi par les forces de l'ordre.

Des hommes en sont sortis encagoulés et ont défoncé les portes des appartements de l'immeuble.

Selon un témoin, dont le frère a été interpellé, les hommes «en tenue» avaient «une masse d'armes».

Six jeunes Lunellois morts en Syrie et en Irak ces derniers mois

Une vingtaine de jeunes ont quitté cette ville de 26.000 habitants pour la Syrie et l'Irak où six d'entre eux, âgés de 18 ans à 30 ans, sont morts.

Le 10 octobre dernier, quatre jeunes avaient ainsi trouvé la mort en Syrie.

Ils étaient âgés de 19 à 30 ans et étaient partis pour certains avec femmes et enfants.

Et en décembre dernier, deux nouveaux jeunes Lunellois avaient trouvé la mort en Irak. Karim et Hamza étaient âgés de 28 et 19 ans.

Les deux jeunes, originaires de la cité Pescalune sont morts alors que leur groupe passait de la Syrie à l'Irak.

L'Union des Musulmans de Lunel (Hérault) avait refusé de condamner ces départs de jeunes lunellois pour le djihad alors que six d'entre eux sont morts en Irak et en Syrie




Il n’y a aucune erreur, cela s'est passé en France

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 28-01-2015 22:30    Sujet du message: Répondre en citant

Pour lutter contre le djihadisme en ligne, le gouvernement lance un site internet

http://www.journaldugeek.com/2015/01/28/pour-lutter-contre-le-djihadisme-en-ligne-le-gouvernement-lance-un-site-internet/

http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 01-02-2015 11:51    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Le groupe EI affirme avoir décapité l'otage japonais Kenji Goto

Après Haruna Yukawa il y a une semaine, l'autre otage japonais aux mains de Daech, Kenji Goto, aurait été exécuté à son tour ce samedi, selon une vidéo non authentifiée et diffusée sur Twitter qui montre son exécution, vraisemblablement par décapitation

Le gouvernement japonais et le Président français François Hollande ont «condamné avec la plus grande fermeté» le geste de l'EI, tandis que le premier ministre britannique David Cameron et le Président américain Barack Obama ont qualifié cette exécution de «méprisable» et «odieuse».

Les images montrent l'otage en tenue orange à genoux et debout à côté de lui un homme masqué tout vêtu de noir, avec un couteau à la main.

La vidéo se termine par une image d'un corps avec une tête sur le dos. Selon le centre de surveillance des sites islamistes SITE, le bourreau à l'accent britannique est le même que celui présent sur les précédentes vidéos de décapitation d'otages occidentaux par l'EI et surnommé Jihadi John par la presse internationale.

Le bourreau affirme que cette exécution est en représailles à la «participation» du Japon à la lutte contre les jihadistes.

Initialement, Daech avait formulé une demande de rançon de 200 millions de dollars (177 millions d'euros) pour libérer les deux otages japonais qu'elle détenait.

Après avoir revendiqué l'assassinat d'Haruna Yukawa, l'un des deux prisonniers le 24 janvier, le groupe EI avait formulé une nouvelle demande : la libération de Sajida al-Rishawi, une kamikaze irakienne impliquée dans une vague d'attentats suicides en 2005 à Amman revendiqués par la branche irakienne d'Al-Qaïda et détenue en Jordanie.

Les nouvelles exigences de l'EI, accompagnées d'un ultimatum très court de 24 heures et mises en ligne mardi sur les sites jihadistes, se présentaient sous la forme d'une photo de Kenji Goto tenant la photo de Maaz al-Kassasbeh, un pilote jordanien lui aussi capturé par l'EI.

N'ayant pas obtenu gain de cause, Daech aurait donc exécuté le deuxième otage japonais.

La vidéo ne fait aucune mention du pilote jordanien qui était aussi menacé de mort par l'EI. (le Parisien)



Le comble de l'horreur n'en est qu'à ses balbutiements.

Ceci ramène à cela.
Épidémie propagée de par le Monde & en France

Ceci ramène à cela
Et rappelle 1914-1918 & 1939-1945





Dernière édition par Rosalia le 15-02-2015 23:54; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 04-02-2015 01:18    Sujet du message: Répondre en citant

Militaires attaqués à Nice : le suspect avait été repéré par la DGSI

L'homme interpellé après l'agression mardi 3 février 2015 à l'arme blanche de Militaires en faction devant un centre communautaire juif de Nice avait été refoulé la semaine dernière à la frontière turque et entendu, à son retour en France, par la DGSI.

Il avait ensuite été relâché faute d'éléments probant

Les militaires, dont l'un a été blessé au bras et un autre au visage, ont été pris en charge par les services de secours sur le lieu de l'agression, avenue Jean Médecin, à côté de la place Masséna.

Puis transférés à l'hôpital pour examen avant de regagner en fin de journée leur caserne.

L'auteur de cet agression a été interpellé.

D'après Nice-Matin, «il avait été contrôlé sans ticket de transport quelques minutes plus tôt dans le tramway de Nice.

Les militaires assuraient la sécurité dans le cadre du plan Vigipirate devant un immeuble abritant le Consistoire israélite de Nice, Radio Shalom et une association israélite.

Selon le colonel Jean-Pierre Bedu, délégué militaire départemental des Alpes-Maritimes, qui a visionné les images des caméras de surveillance, vers 14H00, «un individu s'est approché des militaires en laissant tomber un sac en plastique devant eux pour détourner leur attention.

Il a sorti un couteau de sa manche et a visé directement le visage du premier militaire», peut-être en constatant qu'il portait un gilet pare-éclats», a-t-il précisé.

«Le premier militaire a été touché à la face assez gravement.

Il a une entaille très profonde au niveau de la pommette.

Le deuxième militaire a esquivé plusieurs coups et a été blessé assez sévèrement à un bras», selon le colonel Bedu.

«Le troisième a maîtrisé l'individu en le taclant au sol dans les secondes qui ont suivi».

Un deuxième homme a été arrêté

Selon un communiqué de Christian Estrosi, l'agresseur a été interpellé grâce aussi à l'intervention d'un commerçant, d'un agent de la régie des transports locaux et des membres de la police nationale et municipale.

Le député et maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a aussitôt réagi sur Twitter.

Il a, par ailleurs, annoncé qu'une «deuxième personne qui pourrait être complice de l'agresseur» a également été arrêtée.

Il s'agit d'un homme de 43 ans né au Tchad et de nationalité canadienne.

Je dénonce fermement l'agression violente contre les militaires et demande des sanctions très lourdes contre la personne interpellée", a réagi sur Twitter Christian Estrosi.

"C'est un symbole que de voir attaqués ces héros inconnus le jour-même où nous honorons les soldats tombés en Espagne.

Nous sommes tous attaqués"
, a-t-il renchéri, réclamant aussi au gouvernement dans un autre message le maintien des militaires présents à Nice et dont le départ était prévu.




« Ne vous attachez qu'aux hommes estimables ; fuyez plus que la mort la société des lâches : nul ne les respecte, pas même leurs semblables. » Alcée

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 04-02-2015 01:29    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

L'organisation Etat islamique affirme avoir brûlé vif le pilote jordanien

Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a affirmé mardi 3 février 2015 - dans une vidéo avoir brûlé vif un pilote jordanien capturé en décembre, franchissant un nouveau palier dans l'horreur.

Juste après l'annonce de l'exécution, la télévision officielle jordanienne a affirmé que la mort du pilote Maaz al-Kassasbeh remontait au 3 janvier, une déclaration semblant montrer qu'Amman était déjà au courant de son exécution.

Le gouvernement jordanien a prévenu que la riposte du royaume à la mort de son pilote serait « terrible ».

Amman a annoncé exécuter ce mercredi la jihadiste irakienne réclamée par le groupe EI.

Cage en métal


La diffusion de l'EI intervient trois jours après celle de la décapitation du journaliste japonais Kenji Goto.

Un premier Japonais avait déjà été exécuté de cette façon une semaine auparavant.

Amman ne cessait de réclamer depuis plusieurs jours une preuve que son pilote était vivant avant d'envisager de libérer une jihadiste irakienne emprisonnée dans le royaume. L'EI réclamait la libération de Sajida Al-Rishawi en échange de M. Goto et pour laisser la vie sauve au Jordanien.

Sur les images insoutenables de la vidéo diffusée par l'EI, on voit Kassasbeh, portant une tenue orange, enfermé dans une cage en métal.

Un homme masqué et armé, présenté comme un « émir d'une région bombardée par la coalition des croisés », prend alors une torche et met le feu à de l'essence.

Les flammes se propagent jusqu'à la cage.

Le supplicié cherche en vain à se protéger, se débat avant d'être transformé en une boule de feu.

Un tracteur déverse ensuite des gravas sur la cage et l'écrase.


Maaz al-Kassasbeh, un sous-lieutenant de 26 ans, était sorti de l'école de l'armée de l'air Roi Hussein et venait de se marier, selon le site jordanien Saraya, généralement bien informé.

Mort et destruction

Dans la vidéo, l'EI donne le nom, les photos et les adresses de pilotes jordaniens de la coalition internationale anti-jihadistes et déclare offrir une récompense de « 100 pièces en or » à ceux qui tueraient ce qu'il appelle un « pilote croisé ».

Alors que la Maison Blanche a indiqué que les services de renseignement américains travaillaient pour « confirmer l'authenticité » de cette vidéo, le président Obama a appelé à redoubler de « vigilance et de détermination » pour lutter contre l'EI.

« Cette organisation ne s'intéresse qu'à la mort et à la destruction », a-t-il ajouté.

Le groupe djihadiste, accusé de nettoyage ethnique et de crimes contre l'Humanité par l'ONU, a multiplié les exactions -décapitations, rapts, crucifixions- dans les régions sous son contrôle.

Le commandant des forces militaires américaines au Moyen-Orient, le général Llyod Austin, a condamné mardi le « meurtre sauvage » du pilote jordanien, qui aurait été brûlé vif par l'Etat islamique (EI) selon une vidéo diffusée par le groupe jihadiste.




Le plus effrayant gagne. Le plus effrayé cède. Tout guerrier se doit de paraître redoutable et inspirer la crainte. Toute guerre implique, des deux côtés, une dose de terrorisme. Dostoïevski


Le comble de l'horreur, nous apparait régulièrement.
Les mots ne viennent pas, pour exprimer le ressenti
Sauf : Douleur, tristesse



Dernière édition par Rosalia le 15-02-2015 23:44; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sauldre



Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 756
Localisation: orléans

MessagePosté le: 04-02-2015 09:53    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous
Le comble de l’horreur ? Il faut avoir de la mémoire. Mes deux frères et moi même avons connu la guerre d’Algérie … Je ne suis pas surpris de ce qu’il passe aujourd’hui.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 04-02-2015 11:42    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Sauldre

Mon aëul et son frère ont connu l'Allemagne (camp 5 ans pour l'un Colonel - à son retour, son unique enfant : 14 ans n'était plus.
Deux beaux-frères ont connu l'Algérie.
Mon paternel a connu la fin de l'Allemagne,
et l'Indochine.

Chaque jour de nouveaux évènements nous arrivent.
L'horreur sous toutes ses formes nous apparait.

En relation avec certains évènements d'importance depuis l'an dernier,
En relation avec Janvier 2015 et Février ne serai-ce.
En relation avec tout cela,
Si L'horreur évènementielle s’amplifiait de part l'Europe, ainsi qu'au Sein de notre Pays.

http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 15-02-2015 23:59    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Kayla Mueller, dernier otage de Daech américain connu, est morte

INTERNATIONAL - Kayla Mueller est morte a annoncé mardi 10 février la famille de la jeune femme retenue en otage par les islamistes de Daech.

Barack Obama a promis de "retrouver" les responsables du décès de cette jeune travailleuse humanitaire.

"C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de Kayla Jean Mueller", a indiqué le président américain dans un communiqué.

La Maison Blanche a précisé qu'un message envoyé par les jihadistes de l'EI (État islamique) à la famille de la jeune femme a permis de confirmer son décès. Les parents de Kayla Mueller ont aussi dévoilé une lettre écrite par leur fille durant sa captivité.

Barack Obama a assuré "que les États-Unis retrouveront et traduiront en justice les terroristes" responsables de sa captivité et de sa mort.

Dans un communiqué séparé, le secrétaire d'Etat John Kerry a assuré que "l'EI, et l'EI seul, est responsable" de la mort de Kayla Mueller. "Kayla représente ce qu'il y a de mieux aux Etats-Unis", a aussi commenté le président américain.

La jeune femme, originaire d'Arizona (sud-ouest des Etats-Unis), avait été enlevée à Alep, dans le nord de la Syrie, en août 2013.

Elle avait rejoint en décembre 2012 la frontière syro-turque pour aider les déplacés fuyant la guerre en Syrie.

Sa mort avait été annoncée vendredi 6 février par les jihadistes de Daech.

Selon eux, la travailleuse humanitaire a été tuée par l'aviation "jordanienne" lors d'un bombardement menée par "la coalition croisée" sur une position à l'extérieur de la ville de Raqa".

Daech n'avait pas diffusé de photos du corps de l'otage, mais seulement des images de bâtiments détruits.

La "coalition croisée" désigne la coalition emmenée par les États-Unis pour bombarder les positions jihadistes en Syrie et en Irak.

Sans détailler les circonstances de la mort de Kayla Mueller, la Maison Blanche a réfuté les assertions de Daech. "Selon nos informations, il n'y a pas de preuves de la présence de civils dans la zone visée avant le raid aérien de la coalition" (mené le 6 février par la Jordanie), a déclaré le porte-parole de l'exécutif américain, Josh Earnest.

"Cela remet certainement en question les affirmations faites par le groupe EI", a-t-il ajouté.

Tout en se disant "très préoccupés", les États-Unis avaient tout d'abord dit ne pas disposer de preuve du décès de Kayla Mueller.

Mais la Maison Blanche a expliqué mardi que l'organisation de l’État islamique avait envoyé un "message" aux proches de la jeune femme ce weekend, dans lequel certaines informations ont permis de confirmer son décès.

Sa famille a dit avoir "le cœur brisé". "Kayla était une travailleuse humanitaire dévouée et pleine de compassion.

Elle a consacré sa courte vie à aider tous ceux en manque de liberté, de justice et de paix", ont écrit ses parents, Carl et Marsha Mueller.

Le week-end dernier, ils avaient exprimé leur espoir que leur fille soit toujours en vie, appelant les jihadistes à entrer en contact avec eux.

Le ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Joudeh avait lui mis en doute les affirmations de l'EI, qualifiant "de vieille ruse de terroristes" les informations sur des otages tués dans des raids aériens.

L'armée jordanienne a simplement indiqué que ses avions avaient bien
effectué vendredi de nouveaux raids contre l'EI et "détruit des positions de cette organisation terroriste", mais sans préciser leur localisation.

Il s'agissait du dernier otage américain connu à être retenu par l'EI.

Depuis l'été dernier, les jihadistes ont tué par décapitation trois otages américains, James Foley, Steven Sotloff et Peter Kassig.




La violence terroriste violente non seulement la liberté d’expression et nos valeurs, aussi bien républicaines qu’humanistes, que l’islam comme culture et civilisation. » Abdennour Bidar

L'horreur dans toute son étendue ne semble plus avoir de cesse.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 18-02-2015 22:35    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Lundi 16 février 2015 Attentats à Copenhague : 30 000 personnes rendent hommage aux victimes


Samedi 14 et dimanche 15 février deux fusillades survenues à Copenhague, au Danemark, ont fait deux morts.

Cinq policiers ont également été blessés.

Selon les médias danois, l'auteur présumé des faits, abattu dimanche matin, s'appellerait Omar El-Hussein.

Les enquêteurs tentent toujours de déterminer ses motivations.

Les services de renseignement indiquent travailler «sur l’hypothèse selon laquelle la personne en question a pu être inspirée par les événements qui se sont déroulés à Paris».

Le caricaturiste Lars Vilks s’est réfugié dans un endroit tenu secret après les attaques.

La police fait savoir que deux hommes soupçonnés de complicité avaient été inculpés.

Quelque 30 000 personnes étaient attendues lundi soir à Copenhague, pour rendre hommage aux victimes.

«Une attaque contre les Juifs du Danemark est une attaque contre le Danemark» a déclaré la Première ministre sur place.





Des centaines de personnes se sont rassemblées mercredi 18 février 2015 après-midi dans un cimetière juif de la capitale danoise pour rendre un dernier hommage à Dan Uzan, tué lors des attaques du week-end à Copenhague.

La cheffe du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, assistait à l’enterrement, placé sous la surveillance étroite de la police.


“ Quelqu’un meurt, Et c’est comme un silence Qui hurle. Mais s’il nous aidait à entendre La fragile musique de la vie " Benoit Marchon



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 22-04-2015 21:32    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Attentat évité à Villejuif : l'enquête révèle un commanditaire en Syrie

Un attentat «imminent» a été déjoué par hasard dimanche à Villejuif (Val-de-Marne).


Selon le procureur, le jeune suspect, un étudiant en informatique résidant à Paris, était en contact avec «une tierce personne, pouvant se trouver en Syrie» et qui lui a «explicitement demandé de viser une église».

L'homme serait également impliqué dans la mort d'une professeure de fitness, dimanche matin, dans cette ville de banlieue parisienne.

C'est lors d'une conférence de presse organisée à la hâte que, ce mercredi matin, que le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a confirmé que la France venait d'échapper à un nouveau drame meurtrier, dans la commune de Villejuif (Val-de-Marne).

Un homme, intercepté un peu par hasard, est toujours en garde à vue.

Un impressionnant arsenal a été trouvé dans sa voiture et à son domicile.

Le procureur de la République, François Molins, a révélé l'«implication d'au moins une tierce personne, pouvant se trouver en Syrie» qui a «explicitement demandé de viser une église» à son complice, Sid Ahmed Ghlam.

Plusieurs éléments permettent d'établir que ce jeune Algérien, un étudiant en informatique résidant dans un Crous du XIIIe arrondissement de Paris, ciblait des lieux de culte de Villejuif.

Selon le maire UMP de la commune, Franck Le Bohellec, la sécurité va être renforcée dans cette ville de la banlieue parisienne.

Dans l'après-midi, Bernard Cazeneuve et Manuel Valls se sont rendus à l'église Sainte Thérèse et Sainte Julitte-Saint Cyr, deux cibles potentielles du présumé terroriste.

Le Premier ministre a assuré le «soutien», la «profonde émotion» et la «solidarité» du gouvernement «aux chrétiens, aux catholiques, sans doute visés cette fois», après les juifs de France et Charlie Hebdo, «symbole de la diversité et de la liberté».

La police a découvert un arsenal composé d'armes de guerre.

Une documentation fournie a également été découverte, établissant sans ambiguïté que l'individu projetait la commission imminente d'un attentat.

Le suspect a été immédiatement placé en garde à vue», a annoncé dans la matinée le ministre de l'Intérieur, précisant déjà que l'homme visait «vraisemblablement une ou deux églises».

Des informations qu'a confirmé dans l'après-midi le procureur, François Molins.

Chez lui, un arsenal conséquent et des références à Daech. Tandis que Sid Ahmed Ghlam est placé en garde à vue à l'Hôtel-Dieu, et qu'il reconnaît être le propriétaire de la voiture, plusieurs perquisitions sont effectuées.

Dans sa chambre universitaire, ce sont trois armes automatiques, une arme de poing, des gilets pare-balles, des téléphones portables, un ordinateur ou encore des gyrophares qui accompagnent une sorte de plan minuté de plusieurs commissariats parisiens.

Selon le procureur François Molins, «des documents en langue arabe sur Al Quaida et l'Etat islamique» (Daech) ont également été retrouvés chez lui.
Une menace «sans équivalent», selon Manuel Valls.

Face au terrorisme, il faut «être unis, être rassemblés, avoir confiance dans la République pour ne pas céder aux terroristes», a fait valoir le président de la République, François Hollande.

A l'issue du conseil des ministres, qui a duré deux fois plus longtemps qu'habituellement, Manuel Valls a lui rappelé la menace «sans équivalent dans le passé, par sa nature et son ampleur» auquel le pays fait face.

Le Parisien




Face au fanatisme, face aux tortionnaires, une loi pour le renseignement français suffirait-elle à éradiquer ce fléau.

En 2015 aucun remède n'a encore été trouvé pour anéantir tous maux


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 26-06-2015 23:16    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Vendredi 26 juin 2015

Saint-Quentin-Fallavier (Isère)

A 9 h 28, vendredi 26 juin, un véhicule utilitaire siglé d’une société de transport se présente aux portes de l’usine Air Products, au cœur d’une zone industrielle de Saint-Quentin-Fallavier, une ville du nord de l’Isère.

Doté d’une autorisation adéquate, il pénètre dans l’enceinte de l’usine sensible, classée Seveso.

A 9 h 35, il fonce sur un hangar ouvert contenant des bouteilles de gaz et d’acétone, provoquant une explosion.

Peu après, les pompiers arrivés sur les lieux surprennent le conducteur du véhicule manipulant des bouteilles d’acétone dans un deuxième hangar et l’appréhendent.

Les secours font alors une découverte macabre.


Un corps sans tête se trouve à l’aplomb du véhicule.


La tête de la victime est-elle retrouvée près d'un grillage, entourée de banderoles sur lesquelles est inscrite en arabe la chahada, la profession de foi islamique. Un couteau est découvert à proximité.

Le corps décapité est celui d’un chef d’entreprise de l’agglomération lyonnaise de 54 ans.

Un suspect connu des services

Le principal suspect, appréhendé par la police, est l’employé de la victime.

Il s’agit de Yassin Salhi, 35 ans, chauffeur-livreur depuis mars 2015 dans cette entreprise de transport. Né en 1980, il est marié et père de trois enfants.

Résidant à Saint-Priest, une commune de la banlieue de Lyon distante d’une vingtaine de kilomètres du lieu de l’attaque, il était connu des services de renseignement.

Yassin Salhi a fait l’objet, entre 2006 et 2008, d’une fiche « S », pour sûreté de l’Etat, en raison de sa radicalisation.

Cette fiche n’avait pas été renouvelée en 2008, mais il avait attiré « ponctuellement l'attention » des autorités, entre 2011 et 2014, en raison de ses liens avec la mouvance salafiste lyonnaise, selon le procureur de la République de Paris, François Molins. Yassin Salhi n’avait pas de casier judiciaire.

Les enquêteurs ont procédé à plusieurs interpellations. Outre Yassin Salhi, un individu a été appréhendé à son domicile à la mi-journée : il avait été repéré circulant dans un véhicule aux abords immédiats de l’usine, pendant et après l’attaque.

Son implication dans l’attaque est incertaine.

La police s’est également rendue à Saint-Priest, au domicile de Yassin Salhi. Après avoir perquisitionné les lieux, elle a placé en garde à vue la sœur et la femme du principal suspect.

Selon le procureur, de très nombreuses investigations sont en cours. Les circonstances de la décapitation, les mobiles de l'auteur et les éventuelles complicités restent à déterminer.



Combien de faits de ce genre vont-ils se développer en France.
Nous avons tous -ou presque tous des " frères musulmans "
Parlementer entre nous de ces attentats s'avère de plus en plus difficile
Voir impossible




Dernière édition par Rosalia le 26-06-2015 23:32; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 26-06-2015 23:30    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Vendredi 26 juin 2015

Au moins 37 personnes, dont un grand nombre de touristes étrangers, ont trouvé la mort ce vendredi 26 juin sous les balles d'un homme, abattu au cours de l'attaque, qui a ouvert le feu sur la plage d'un hôtel 5 étoiles de la station balnéaire d'El-Kantaoui, en bordure de Sousse.

Trois mois après l'attaque sanglante contre le musée du Bardo à Tunis (22 morts), il s'agit du pire attentat de l'histoire récente de la Tunisie.

Le bilan s'est alourdi en début de soirée, passant de 28 à 37 morts.

Les nationalités des victimes ne sont pas connues dans l'immédiat.

36 personnes, notamment de nationalité britannique, allemande et belge, ont aussi été blessées dans l'attaque.

Au moment de l'attentat, "il y avait 565 clients dans l'hôtel.

Les clients sont majoritairement du Royaume-Uni et d'Europe centrale", a indiqué le groupe hôtelier dans un communiqué.

Une Irlandaise figure parmi les morts, a annoncé Dublin, tandis que le gouvernement britannique faisait état d'au moins 5 victimes en début de soirée Sources L'OBS Monde



Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 22-08-2015 22:39    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Vendredi 21 aout 2015


Des militaires américains évitent un carnage dans un Thalys reliant Amsterdam à Paris

Un carnage a été évité, vendredi 21 août, dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris et transportant 544 passagers, lorsque des militaires américains ont maîtrisé un homme lourdement armé qui a ouvert le feu, une attaque vraisemblablement terroriste menée huit mois après les attentats de janvier à Paris.

ll était 17 h 50 quand au moins un coup de feu a été tiré dans le train à grande vitesse Thalys 9364, à hauteur de Oignies, en Haute Picardie.

L’agression commise par un homme seul s’est produit dans le wagon de queue du train, précisé la direction régionale de la SNCF.

Une « attaque terroriste », selon les termes du premier ministre belge Charles Michel, évitée grâce au « sang-froid » et à la « grande bravoure », saluée par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve, de deux militaires américains qui se trouvaient dans le train.


Selon une source proche du dossier, un troisième Américain serait également intervenu pour neutraliser l’assaillant.

Ils l’auraient repéré après l’avoir entendu recharger une arme, selon les tout premiers éléments de l’enquête.

Le suspect était en possession d’un fusil d’assaut kalachnikov, d’un pistolet automatique, de neuf chargeurs et d’un cutter, selon une source policière.

Le suspect, qui était monté à Bruxelles, a été interpellé peu après 18 heures en gare d’Arras, où le Thalys a été arrêté, et placé en garde à vue.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il serait âgé de 26 ans, marocain ou d’origine marocaine, et faisait l’objet d’une fiche des services de renseignements.

L’homme a vécu en Espagne, où il résidait encore récemment, et avait été signalé par les services de renseignement espagnols à leurs confrères français.

« Des sources de l’unité anti-terroriste espagnole ont indiqué que ce jeune, qui apparaissait dans les registres comme radical, a résidé en Espagne pendant un an, jusqu’en 2014, au moment où il a décidé de déménager en France.

Ces mêmes sources ont précisé que l’auteur de l’attaque a ensuite voyagé en Syrie, avant de retourner peu après vers l’Hexagone », écrit le quotidien espagnol El Pais.

Son état-civil doit encore être authentifié, les enquêteurs devant s’assurer qu’il s’agit bien du même homme.


De son côté, le quotidien belge Le Soir indique que « si son identité est confirmée, cet homme aurait été fiché par les services belges comme étant en relation avec des filières terroristes récemment démantelées en Belgique dans la foulée du démantèlement du réseau de Verviers ».

Le jeudi 8 janvier, au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo à Paris, la police belge avait tué deux islamistes et arrêté un troisième, sur le point de commettre des attentats, lors d’une opération antiterroriste à Verviers, une commune considérée comme un foyer de la radicalisation islamiste.


La section antiterroriste saisie de l’affaire


La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête « en accord avec le parquet local, au vu de l’armement utilisé, du déroulé des faits et du contexte », a indiqué le parquet, qui conduit l’enquête en mobilisant la SDAT (Sous-direction anti-terroriste) et la direction centrale de la police judiciaire.

Le premier ministre belge, Charles Michel, a évoqué une « attaque terroriste » et indiqué que Paris et Bruxelles allaient « coopérer étroitement dans le cadre de l’enquête ».

Le Président français a assuré dans un communiqué que : « tout est mis en œuvre pour faire la lumière et obtenir toutes les informations nécessaires sur ce qui s’est produit ».

Le Président américain Barack Obama a de son côté précisé que les Etats-Unis allaient rester en « contact étroit » avec les autorités françaises pendant l’enquête qui ne fait que commencer.

Le train qui reliait Amsterdam à Paris transportait 554 passagers.

Après les coups de feu, le convoi a été détourné vers Arras puis arrêté.

Les passagers ont tous été emmenés dans un gymnase où leur identité a été contrôlée et leurs bagages fouillés. Source le Monde


Les hommages étaient unanimes vendredi 21 aout


Des héros qui ont empêché un massacre grâce à leur courageuse intervention :

Les hommages étaient unanimes, vendredi 21 août au soir, de personnalités politiques ou de simples citoyens, envers les militaires américains ayant neutralisé un homme qui avait ouvert le feu dans un train Thalys, permettant son interpellation.

En premier lieu, le Président américain Barack Obama a salué l’action « héroïque » des deux militaires et exprimé sa « profonde gratitude pour le courage et la réactivité de plusieurs passagers, y compris des membres de l’armée américaine, qui ont de manière altruiste maîtrisé l’assaillant ».

Il a rendu hommage aux « actions héroïques » qui ont probablement empêché une « tragédie bien pire ».

Le Premier Ministre Manuel Valls a également exprimé sa « gratitude » sur Twitter.

Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, présent à Arras (Pas-de-Calais), où le suspect a été interpellé, a également rendu hommage à ces deux Américains « particulièrement courageux »

« Je tiens, avec le Président de la République et le premier ministre, à exprimer à ces deux passagers américains, qui ont été particulièrement courageux, qui ont fait montre d’une grande bravoure dans des circonstances extrêmement difficiles, toute notre gratitude et toute notre reconnaissance et notre admiration pour le sang-froid dont ils ont témoigné et sans lequel nous aurions peut-être été confrontés à un drame terrible ».


Ces deux militaires ont entendu l’auteur des tirs recharger une arme alors qu’il était dans les toilettes et « sont intervenus », a détaillé une source policière.

L’homme, qui serait marocain ou d’origine marocaine, âgé de 26 ans, était en possession d’un fusil d’assaut kalachnikov, d’un pistolet automatique, de neuf chargeurs et d’un cutter, selon cette même source.

Il a fait deux blessés au cours de son attaque, qui semble avoir été rapidement limitée.

Selon Bernard Cazeneuve, l’un des blessés est l’un des deux militaires.

Mais le Ministre n’a pas précisé la nature de sa blessure.

Une source policière a, pour sa part, affirmé que les deux Américains avaient été blessés par le suspect au cours de leur intervention, l’un par un tir de pistolet automatique, l’autre sans doute par un coup de cutter. Source le Monde

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 24-08-2015 20:30    Sujet du message: France - Europe - Monde : E I Répondre en citant

Lundi 24 aout 2015


François Hollande a décerné, ce lundi 24 août, la Légion d’honneur aux trois jeunes Américains – Spencer Stone, Alek Skarlatos, et Anthony Sandler – et au Britannique, Chris Norman, qui ont maîtrisé, dans le Thalys Amsterdam-Paris, Ayoub El-Khazzani – l’assaillant qui a tenté d’ouvrir le feu à la kalachnikov à bord du train.

« Face au mal du terrorisme, il y a un bien, vous l’incarnez », a déclaré le Président Hollande, empruntant une rhétorique très américaine, inhabituelle dans la bouche d’un responsable politique français, autour des notions de « bien » et de « mal ».

Rendant hommage à leur « courage » et leur « sang-froid », il a souligné que les quatre hommes avaient permis d’éviter « une tragédie, un massacre ».

« Pour vous témoigner notre reconnaissance, j’ai tenu, de façon exceptionnelle, à vous remettre la Légion d’honneur, la plus haute distinction qu’il soit possible d’attribuer. »

Le passager français qui a, dès le début, tenté de neutraliser Ayoub El-Khazzani et qui souhaite garder l’anonymat, et le Franco-Américain Mark Moogalian, 51 ans, blessé par balle et toujours hospitalisé, recevront eux aussi la plus haute distinction française.

Deux agents de la SNCF – le chef de bord du Thalys, Michel Bruet, qui a sonné l’alarme, et un conducteur de Thalys qui se trouvait en voyage privé, Eric Tanty, qui a aidé à maîtriser le tireur, la recevront également dans les mois qui viennent, ce délai s’expliquant par l’enquête de moralité qui doit être menée avant de décerner cette récompense aux ressortissants français.

Du côté de l’enquête, Ayoub El-Khazzani, un Marocain de 25 ans, continue d’être interrogé et a passé sa troisième nuit en garde en vue.

Il nie tout acte terroriste et avance une tentative de braquage, version balayée par les enquêteurs comme par les passagers américains.




1I

Sources le Monde & Actu Société & POOL/AFP


Honneur & courage récompensés en cette journée mémorable.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 18-11-2015 07:04    Sujet du message: Répondre en citant

Certaines infos n'ont pas été apportées ici
(suite à voyage)

Après les terribles Attentats du 13 novembre 2015

L'assaut est donné ce matin à Saint Denis
Depuis 4 h 30 environ des tirs sont entendus au centre de Saint DENIS

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/attentats-a-paris-fusillade-en-cours-a-saint-denis-lors-d-une-operation-policere-7780547261

suite :

Assaut à Raid à Saint-Denis Mercredi 18 Novembre 2015

Contre les hommes qui ont participé, collaboré aux attentats
du Vendredi 13 novembre 2015

Plusieurs hommes retranchés dans un appartement depuis
2 heures maintenant.

L'un des principaux commanditaires des attentats
serait l'homme que l'on croyait en Syrie
qui apparaissait sur des vidéo de haine dans des documentaires

Les tirs sont énormes d'après l'information
Il y aurait de nombreux blessés

Abedhamid Abaaoud terroriste
principal commanditaire serait retranché dans
l'appartement

L'un des profils de abdelhamid-abaaoud

http://www.lefigaro.fr/international/2015/11/17/01003-20151117ARTFIG00178-qui-est-abdelhamid-abaaoud-terroriste-belge-et-commanditaire-presume-des-attaques-de-paris.php




Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 18-11-2015 15:55    Sujet du message: Répondre en citant

Attaques terroristes à Paris du vendredi 13 Novembre 2015


Mercredi 18 Novembre 2015

A Saint-Denis (93), l'assaut s'est terminé à 11h30




Le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris est la cible de l’assaut en cours mercredi matin à Saint-Denis, mais il n’aurait pas été interpellé.

Une femme kamikaze s’est fait exploser et un terroriste a été tué par un snipper.

Sept gardes à vue sont en cours.

Selon un bilan provisoire des pompiers, il y a un mort parmi les riverains, cinq blessés légers (3 policiers, 1 pompier, 1 civil) et un blessé en urgence absolue.

Le ministère de l’Intérieur appelle les riverains de Saint-Denis à rester chez eux.

12h54: Selon les informations, un suspect aurait été hospitalisé à l'hôpital Avicenne de Bobigny

Un suspect aurait été conduit aux urgences de l'hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis) par des policiers du RAID, avant 7h30 ce matin.


http://www.dailymotion.com/video/x3edink_assaut-a-saint-denis-des-policiers-defoncent-les-portes-d-une-eglise_news



Assaut à Saint-Denis: Des policiers défoncent les portes d'une église

12h13 : Le procureur de Paris, François Molins s’exprime

« Il est impossible de vous donner les identités des personnes interpellées », a-t-il indiqué. Il a confirmé que trois personnes avaient été interpellées, puis qu’une femme s’était fait exploser et qu’un autre terroriste avait été retrouvé mort, sans doute atteint par projectiles et grenades.

Enfin, deux autres personnes qui se cachaient auraient été interpellées, plus le logeur et une de ses connaissances. Soit sept personnes en tout.

12h08: Bernard Cazeneuve vient d'arriver à Saint-Denis

Il confirme les sept interpellations.

Il remercie les policiers du Raid et de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), «110 en tout», «qui sont intervenus de façon extrêmement courageuse (...) essuyant le feu pendant de nombreuses heures».

«Je tiens à saluer le sang-froid des habitant de Saint-Denis», a-t-il ajouté. Il confirme aussi que «deux personnes» étaient «décédées dont une femme par explosif ».


Le renseignement belge aurait-il commit des erreur
s

http://www.20minutes.fr/societe/1731531-20151116-video-attentats-paris-renseignement-belge-commis-erreurs?ut




Le logeur était déjà connu par les services de police



http://www.metronews.fr/info/saint-denis-jawad-simple-logeur-des-terroristes-il-ressemble-beaucoup-au-tueur-de-mon-fils/mokr!DoIZxljcp7JY/

(sources afp - 20 minutes - ouest France - libération)

http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/fusillade-saint-denis-lors-dune-operation-antiterroriste-3849366


Le terrorisme a amené notre pays dans la division


Gratitude et admiration à l’égard des forces de l’Ordre
Qui ont agi une fois encore avec un grand courage
Face à des terroristes déterminés à toute violence

Restons solidaires face à cette vague d'attentats qui frappe la France



Nous ne serons pas déviés de notre voie par des anarchistes criminels qui invoquent illégitimement une cause religieuse ». (John Kerry, secrétaire d'Etat des États-Unis)


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 27-11-2015 10:59    Sujet du message: Répondre en citant

Étant absente je n'ai pas actualisé ce topique
avec soin

A toute personne voulant bien relire ce topique

Je vous prie de bien vouloir m'en excuser
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 27-11-2015 11:01    Sujet du message: Répondre en citant

VENDREDI 27 NOVEMBRE 2015

HOMMAGE AUX VICTIMES DES ATTENTATS
DU 13 NOVEMBRE 2015



http://www.sudouest.fr/2015/11/25/hommage-national-apres-les-attentats-ce-qui-est-prevu-vendredi-27-novembre-2197239-6155.php

http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentats-hommage-national-le-27-novembre-aux-invalides-20-11-2015-5295715.php

http://www.gouvernement.fr/partagez-hommage-national






Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 28-11-2015 11:20    Sujet du message: Répondre en citant

Vendredi 27 Novembre 2015

Le Chef d’État à rendu un hommage National aux victimes des Attentats
du 13 Novembre 2015


Discours du Chef de l’État en son intégralité

Le chef de l'Etat a rendu hommage aux 130 victimes des attentats du 13 novembre.


Dans la cour des Invalides, la cérémonie était grave, sobre.

La cérémonie d'hommage national aux 130 victimes des attentats du 13 novembre s'est tenue, vendredi 27 novembre, en présence des proches des victimes et du gouvernement.

Après la lecture des noms des victimes et plusieurs interprétations de chansons, le président a prononcé un discours qu'il a écrit lui-même, comme le rapporte Le Figaro. «Pour composer son discours, écrit le journal, le chef de l'État devait trouver le juste équilibre entre la souffrance, la nécessaire résilience et la colère légitime qui traverse le pays.

Une tâche à laquelle il s'est attelé depuis mercredi dernier, peaufinant son texte jusqu'à la dernière minute ce vendredi matin.»

À la fin de son discours, François Hollande a évoqué le «visage de la France».

Une expression qui n'est pas anodine puisqu'elle rappelle, comme nous vous l'expliquions dans un autre article, «celle qui concluait le discours de panthéonisation de Jean Moulin, en 1964», prononcé à l'époque par André Malraux.


«Vendredi 13 novembre, ce jour que nous n’oublierons jamais, la France a été frappée lâchement, dans un acte de guerre organisé de loin et froidement exécuté.

Une horde d’assassins a tué 130 des nôtres et en a blessé des centaines, au nom d’une cause folle et d’un dieu trahi.

Aujourd’hui, la Nation tout entière, ses forces vives, pleurent les victimes. 130 noms, 130 vies arrachées, 130 destins fauchés, 130 rires que l’on n’entendra plus, 130 voix qui à jamais se sont tues. Ces femmes, ces hommes, incarnaient le bonheur de vivre.

C’est parce qu’ils étaient la vie qu’ils ont été tués. C’est parce qu’ils étaient la France qu’ils ont été abattus. C’est parce qu’ils étaient la liberté qu’ils ont été massacrés.

En cet instant si grave et si douloureux, où la Nation fait corps avec elle-même, j’adresse en son nom notre compassion, notre affection, notre sollicitude, aux familles et aux proches réunis ici, dans ce même malheur.

Des parents qui ne reverront plus leur enfant, des enfants qui grandiront sans leurs parents, des couples brisés par la perte de l’être aimé, des frères et des sœurs pour toujours séparés. 130 morts et tant de blessés marqués à jamais, marqués dans leur chair, traumatisés au plus profond d’eux-mêmes.

Alors, je veux dire simplement ces mots: la France sera à vos côtés. Nous rassemblerons nos forces pour apaiser les douleurs et après avoir enterré les morts, il nous reviendra de «réparer» les vivants.

A vous tous, je vous promets solennellement que la France mettra tout en œuvre pour détruire l’armée des fanatiques qui ont commis ces crimes, qu’elle agira sans répit pour protéger ses enfants.

Je vous promets aussi que la France restera elle-même, telle que les disparus l’avaient aimée et telle qu’ils auraient voulu qu’elle demeure. Et s’il fallait une raison de nous tenir debout, aujourd'hui, une raison de nous battre pour nos principes, une raison de défendre cette République qui est notre bien commun, nous la trouverions dans leur souvenir.

Ces femmes, ces hommes, venaient de plus de 50 communes de France.

De villes, de banlieues, de villages. Ils venaient aussi du monde, dix-sept pays portent aujourd’hui avec nous le deuil.

Ces femmes, ces hommes, en ce vendredi 13 novembre, étaient à Paris, une ville qui donne un manteau de lumière aux idées, une ville qui vibre le jour et qui brille la nuit.

Ils étaient sur les terrasses des cafés, ces lieux de passage ouverts aux rencontres et aux idées. Ils partageaient un repas aux saveurs du monde, dans cette soirée où l’automne ne paraissait pas finir.

Ils chantaient au Bataclan aux sons d’un groupe américain qui leur faisait l’amitié de se produire dans une salle qui depuis deux siècles incarne l’esprit de Paris.

Ces hommes, ces femmes, avaient tous les âges, mais la plupart avait moins de 35 ans.

Ils étaient des enfants lors de la chute du mur de Berlin, ils n’avaient pas eu le temps de croire à la fin de l’Histoire, elle les avait déjà rattrapés quand survint le 11 septembre 2001.

Ils avaient alors compris que le monde était guetté par de nouveaux périls. Les attentats du début de l’année les avaient bouleversés.

Beaucoup, je le sais, avaient tenu à manifester le 11 janvier, comme des millions de Français.

Ils avaient dit leur refus de céder face à la menace terroriste. Ils savaient que la France n’est l’ennemie d’aucun peuple, que ses soldats se portent là où on les appelle, pour protéger les plus faibles et non pour assouvir une quelconque domination.

Ces femmes, ces hommes, étaient la jeunesse de France, la jeunesse d’un peuple libre, qui chérit la culture, la sienne, c’est-à-dire toutes les cultures.

Parmi les victimes du Bataclan, beaucoup avaient fait de la musique leur métier.

C’est cette musique qui était insupportable aux terroristes.
C’est cette harmonie qu’ils voulaient casser, briser.
C’est cette joie qu’ils voulaient ensevelir dans le fracas de leurs bombes.

Et bien, ils ne l’arrêteront pas.
Et comme pour mieux leur répondre, nous multiplierons les chansons, les concerts, les spectacles; nous continuerons à aller dans les stades, et notamment au Stade si bien nommé, le Stade de France à Saint-Denis.

Nous participerons aux grands rendez-vous sportifs, comme aux rencontres les plus modestes, et nous pourrons aussi communier dans les mêmes émotions, en faisant fi de nos différences, de nos origines, de nos couleurs, de nos convictions, de nos croyances, de nos confessions, car nous sommes une seule et même Nation, portés par les mêmes valeurs.

Que veulent les terroristes? Nous diviser, nous opposer, nous jeter les uns contre les autres.

Je vous l’assure, ils échoueront. Ils ont le culte de la mort, mais nous, nous, nous avons l’amour, l’amour de la vie.

Ceux qui sont tombés le 13 novembre étaient la France, toute la France. Ils étaient étudiant, journaliste, enseignant, restaurateur, ingénieur, chauffeur, avocat, graphiste, architecte, mais aussi charpentier, serveur, photographe, fonctionnaire, publicitaire, vendeur, artiste. Ils étaient les métiers de la France, les talents du monde. Tous voulaient réussir, pour eux-mêmes, pour leur famille, pour leur pays.

C’est en nous rappelant leur visage, leur nom, mais aussi leurs espoirs, leurs joies, leurs rêves anéantis, que nous agirons désormais.

Nous connaissons l’ennemi, c’est la haine; celle qui tue à Bamako, à Tunis, à Palmyre, à Copenhague, à Paris et qui a tué naguère à Londres ou à Madrid.

L’ennemi, c’est le fanatisme qui veut soumettre l’homme à un ordre inhumain, c’est l’obscurantisme, c’est-à-dire un islam dévoyé qui renie le message de son livre sacré.

Cet ennemi nous le vaincrons ensemble, avec nos forces, celles de la République, avec nos armes, celles de la démocratie, avec nos institutions, avec le droit.

Dans ce combat, nous pouvons compter sur nos militaires, engagés sur des opérations difficiles, en Syrie, en Irak, au Sahel.

Nous pouvons compter sur nos policiers, nos gendarmes, en lien avec la justice, qui se sont encore comportés de façon admirable pour mettre hors d’état de nuire les terroristes.

Nous pouvons compter sur le Parlement pour adopter toutes les mesures qu’appelle la défense des intérêts du pays, dans un esprit de concorde nationale, et dans le respect des libertés fondamentales.

Et puis, et puis surtout, nous pouvons compter sur chaque Française et sur chaque Français pour faire preuve de vigilance, de résolution, d’humanité, de dignité.

Nous mènerons ce combat jusqu’au bout et nous le gagnerons en étant fidèles à l’idée même de la France.

Quelle est-elle? Un art de vivre, une volonté farouche d’être ensemble, un attachement à la laïcité, une appartenance à la Nation, une confiance dans notre destin collectif.

Je vous l’affirme ici: nous ne changerons pas; nous serons unis, unis sur l’essentiel.

Et je salue, ici, devant vous, familles, ces innombrables gestes de tant de Français anonymes qui se sont pressés sur les lieux des drames pour allumer une bougie, déposer un bouquet, laisser un message, apporter un dessin.

Et si l’on cherche un mot pour qualifier cet élan, ce mot existe dans la devise de la République: c’est la fraternité.

Et que dire de la mobilisation de tous les services publics pour porter secours et assistance aux victimes, pour accompagner les survivants, pour soutenir les proches.

Ces personnels de santé, admirables. Leur action dit aussi ce que nous sommes: un pays solidaire.

Tout ce qui s’est passé depuis le 13 novembre porte la marque de la gravité, de la conscience des défis qui se présentent à notre pays.

Ceux qui sont tombés, le 13 novembre, incarnaient nos valeurs et notre devoir est plus que jamais de les faire vivre, ces valeurs.

Nous ne céderons ni à la peur, ni à la haine. Et si la colère nous saisit, nous la mettrons au service de la calme détermination à défendre la liberté au jour le jour, c’est-à-dire la volonté de faire de la France un grand pays, fier de son Histoire, de son mode vie, de sa culture, de son rayonnement, de son idéal universel, du respect et même de la ferveur que notre pays inspire au monde chaque fois qu’il est blessé.

Je n’oublie pas les images venues de la planète entière, célébrant dans le même mouvement, le sacrifice de ceux qui étaient tombés à Paris, comme si c’était le monde entier qui se couvrait de deuil.

Le patriotisme que nous voyons aujourd’hui se manifester, avec ces drapeaux fièrement arborés, ces rassemblements spontanés, ces foules qui chantent la Marseillaise; tout cela n’a rien à voir avec je ne sais quel instinct de revanche ou je ne sais quel rejet de l’autre.

Ce patriotisme est le symbole de notre union, de notre inaltérable résistance face aux coups qui peuvent nous être portés, car la France garde intacte, malgré le drame, malgré le sang versé, ses principes d’espérance et de tolérance.

L’épreuve nous a tous meurtris, les familles d’abord, les Français, quelle que soit leur condition, leur confession, leurs origines.

L’épreuve nous a tous meurtris, mais elle nous rendra plus fort. Je vais vous dire ma confiance dans la génération qui vient.

Avant elle, d’autres générations ont connu, à la fleur de l‘âge, des évènements tragiques qui ont forgé leur identité.

L’attaque du 13 novembre restera dans la mémoire de la jeunesse d’aujourd’hui comme une initiation terrible à la dureté du monde, mais aussi comme une invitation à l’affronter en inventant un nouvel engagement.

Je sais que cette génération tiendra solidement le flambeau que nous lui transmettons.

Je suis sûr qu’elle aura le courage de prendre pleinement en main l’avenir de notre Nation.

Le malheur qui a touché les martyrs du 13 novembre investit cette jeunesse de cette grande et noble tâche.

La liberté ne demande pas à être vengée, mais à être servie. Je salue cette génération nouvelle.

Elle a été frappée, elle n’est pas effrayée, elle est lucide et entreprenante, à l’image des innocents dont nous portons le deuil.

Elle saura, j’en suis convaincu, faire preuve de grandeur.

Elle vivra, elle vivra pleinement, au nom des morts que nous pleurons aujourd’hui.

Malgré les larmes, cette génération est aujourd’hui devenue le visage de la France.

Vive la République et vive la France.»


https://www.youtube.com/watch?v=4_wgg6pcCVQ


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
coujou



Inscrit le: 30 Déc 2008
Messages: 2529
Localisation: pays de loire

MessagePosté le: 30-11-2015 13:27    Sujet du message: Répondre en citant

PETITE PIQÛRE DE RAPPEL HISTORIQUE

Il auraient bien besoin nos pantins qui nous gouvernent de lire l'histoire!!

Maintenant, plus besoin de faire la guerre....



Il est URGENTde s'en souvenir...


> > > Un petit rappel d'histoire très intéressant,
> > > car jamais étudié à l'école dans sa continuité
> > > et sa totalité.
> > > C'est pourtant notre histoire !
> > > Les musulmans sont entrés pour la première fois en 714 dans ce qui
> > était la France de l'époque.
> > Ils se sont
> > > emparés de Narbonne, qui est
> > > devenue leur base pour les 40 années suivantes,
> > > et ont pratiqué des razzias méthodiques.
> >
> > Ils ont ravagé le Languedoc de 714 à 725,
> > détruit Nîmes en 725 et ravagé la rive droite du Rhône jusqu'à Sens.
> >
> > En 721, une armée musulmane de 100.000 soldats mit le siège
> > > devant Toulouse, défendue par Eudes, le duc d'Aquitaine.
> > >

Charles Martel envoya des troupes pour aider Eudes.
> >
> > Après six mois de siège, ce dernier fit une sortie et
> > > écrasa l'armée musulmane, qui se replia en désordre sur l'Espagne et perdit 80.000 soldats dans la campagne.
> > > On parle peu de cette bataille de Toulouse parce qu'Eudes était
> > > mérovingien.
> > > > > > >
> > > > > Les Capétiens étaient en train de devenir rois de France et
> > > n'avaient pas envie de reconnaître une victoire mérovingienne.
> > >
> > Les musulmans ont conclu alors qu'il était dangereux
> > > d'attaquer la France en contournant les Pyrénées par l'est,
> > > et ils ont mené leurs nouvelles attaques en passant à l'ouest
> > > des Pyrénées.
> > >
> > > > > > > > > 15.000 cavaliers musulmans ont pris et détruit Bordeaux, puis
> > > les Pays de la Loire, et mis le siège devant Poitiers,
> > > pour être finalement arrêtés par Charles Martel et Eudes à vingt
> > > kilomètres au nord de Poitiers, en 732.
> > > > > > Les musulmans survivants se sont dispersés en
> > > petites bandes et ont continué à ravager l'Aquitaine.
> > > >
> > > > > > > > De nouveaux soldats les rejoignaient de temps en temps pour
> > > participer aux pillages.
> > > > >
> > (Ces bandes n'ont finalement été éliminées qu'en 808, par Charlemagne)
> > > >
> > > > > > > > Les ravages à l'est ont continué jusqu'à ce qu'en 737 Charles
> > > Martel descend, au sud, avec une armée puissante, et reprend
> > > successivement Avignon, Nîmes, Maguelone, Agde Béziers et met le
> > > siège devant Narbonne.
> > > >
> > > > > > > > Cependant,
> > > une attaque des Saxons sur le nord de
> > > la France obligea Charles
> > > Martel à quitter
> > > la région. En 759 enfin, Pépin le
> > > Bref reprit Narbonne et écrasa
> > > définitivement les envahisseurs musulmans. Ces
> > > derniers se dispersèrent en petites bandes,
> > > comme à l'ouest, et
> > > continuèrent à ravager le pays, notamment en
> > > déportant les hommes pour en
> > > faire des esclaves castrés, et
> > > les femmes pour les
> > > introduire dans les harems d'Afrique du Nord, où
> > > elles étaient utilisées pour engendrer des
> > > musulmans (Vous trouvez parfois des Arabes aux
> > > yeux bleus.....dû à ces croisements
> > > forcés).
> > > >
> > > > > > > > La place
> > > forte des bandes se situait
> > > à Fraxinetum,
> > > l'actuelle Garde-Freinet (le massif
> > > des maures).
> > > > > > > >
> > > > Une zone
> > > d'environ 10.000 kilomètres-carrés, dans
> > > les Maures, fut
> > > totalement dépeuplée.
> > > >
> > > > > > > >
> > > > > >
> > > > > > En 972, les
> > > bandes musulmanes
> > > capturèrent Mayeul, Abbé de Cluny, sur la
> > > route du Mont
> > > Genèvre. Le
> > > retentissement fut immense.
> > > >
> > > > > > > > Guillaume II, comte de Provence, passa 9
> > > ans à faire une sorte de campagne électorale
> > > pour motiver tous les Provençaux, puis, à partir
> > > de 983, chassa méthodiquement
> > > toutes les bandes musulmanes, petites ou
> > > grandes.
> > > >
> > > > > > > > En 990, les
> > > dernières furent détruites. Elles avaient ravagé
> > > la France pendant deux
> > > siècles……
> > > >
> > > > > > > > La pression
> > > musulmane ne cessa pas pour
> > > autant.
> > > >
> > > > > > > > Elle
> > > s'exerça pendant les 250 années
> > > suivantes par des razzias effectuées à partir de
> > > la mer.
> > > > > > > > >
> > > Les hommes capturés
> > > étaient emmenés dans des camps de castration
> > > en Corse, puis
> > > déportés dans les bagnes du Dar al
> > > islam, et
> > > les femmes d'âge
> > > nubile dans les harems.
> > > > >
> > > > > > > Les repaires des pirates
> > > musulmans se trouvaient
> > > en Corse, Sardaigne, Sicile, sur les
> > > côtes d'Espagne et celles
> > > de l'Afrique du
> > > Nord.
> > > >
> > > > > > > >
> > > > >
> > > > > > >
> > > > > >
> > > > > > Toulon a été
> > > totalement détruite par les musulmans
> > > en 1178 et 1197, les
> > > populations massacrées ou déportées, la ville
> > > laissée déserte.
> > > >
> > > > > > > > Finalement,
> > > les musulmans ayant été expulsés
> > > de Corse, Sicile, Sardaigne, du sud de
> > > l'Italie et de la
> > > partie nord de l'Espagne,
> > > >
> > > > > > > > les
> > > attaques sur les terres françaises cessèrent
> > > mais elles continuèrent sur mer par des
> > > actions de pirateries.
> > > >
> > > > > > > > Ce n'est
> > > qu'en 1830 que la
> > > France , exaspérée par ces exactions, se
> > > décida à
> > > frapper le serpent à la
> > > tête, et à
> > > aller en Algérie (qui d'ailleurs n'existait
> > > pas en tant que ¨Pays, puisque c'est La France
> > > qui a créé ce pays en 1835)
> > > détruire définitivement
> > > les
> > > dernières bases des pirates musulmans.
> > > Aujourd'hui, les biens pensants de la Politique
> > > nous bassinent en nous parlant de colonisation,
> > > en nous culpabilisant d'atrocités souvent
> > > mensongères. Ce n'était pas du tout de cela
> > > qu'il s'agissait mais de notre survie, à
> > > l'époque de l'intervention......
> > > >
> > > > > > > > Vous savez ce qu'est
> > > devenue ensuite l'Algérie,
> > > et l'histoire
> > > ne s'est pas figée……
> > > >
> > > > > > > >
> > > > > >
> > > > > > Ce qu'il y
> > > a de frappant, c'est
> > > qu'entre 714,
> > > la première
> > > entrée,
> > > et 1830, l'écrasement
> > > définitif des pirates
> > > barbaresques,
> > > > > >
> > > > > > il s'est
> > > écoulé plus
> > > d'un millénaire, ce qui
> > > montre qu'ils
> > > ne renoncent
> > > jamais............................
> > > >
> > > > > > > > Et
> > > aujourd'hui, effectivement, ils reviennent en
> > > masse, par le biais "pacifique" d'une
> > > immigration de peuplement, qui
> > > exploite à fond les failles de nos lois, de nos
> > > principes démocratiques, et de nos avancées
> > > sociales...!
> > > >
> > > > > > > > Un jour
> > > ils seront assez
> > > nombreux pour prendre démocratiquement le
> > > pouvoir
> > > >
> > > > > > > > dans les
> > > villages, les banlieues, les villes, les
> > > régions, les pays d'Europe !
> > > >
> > > > > > > > Il ne faut
> > > pas croire ceux qui les décrivent
> > > comme "modérés"
> > > !
> > > >
> > > > > > > > Car les
> > > exemples des"printemps
> > > arabes" qui se
> > > déroulent sous nos yeux en Tunisie, Libye,
> > > Égypte, où même chez les chrétiens en Syrie, au
> > > Liban ou en Irak installés bien avant l'arrivée
> > > de l'islam......montrent s'il en était besoin
> > > que les
> > > "modérés" se font toujours évincer par les
> > > enragés !
> > > >
> > > > > > > > Qui ne
> > > cherchent qu'une chose : appliquer
> > > la charia et
> > > transformer nos pays d'Europe en
> > > un "Dar
> > > al Islam", une terre
> > > d'islam.
> > > >
> > > > > > > > Il suffit
> > > de voir les exactions actuelles contre les
> > > chrétiens d'Afrique du Nord, d'Égypte,
> > > d'Indonésie, du Nigéria,
> > > etc.,
> > > >
> > > > > > > > pour
> > > imaginer quel serait le sort réservé à nos
> > > familles, à nos peuples européens de souche
> > > judéo-chrétienne !
> > > La France
> > > est le pays européen avec la plus importante
> > > population musulmane qui augmente très
> > > rapidement avec l’ immigration de
> > > peuplement et la
> > > natalité.
> > >



> > >


> > > Même si je
> > > sais que l’histoire ne sert à rien pour la
> > > plupart des Français, je fais
> > > suivre.













> > > DORMEZ
> > > BRAVES GENS LE CROISSANT
> > > VEILLE
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sauldre



Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 756
Localisation: orléans

MessagePosté le: 30-11-2015 18:53    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour a tous
C'est bien triste tout ça Coujou Et pourtant ...la vérité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 02-12-2015 18:08    Sujet du message: Répondre en citant

Chacun de nous Manifestera sa révolte face à la barbarie
Avec ses mots à lui, en relation avec le traumatisme,

Le respect de nos valeurs, a été bafoué

Le pretium doloris "prix de la souffrance", doit être immense, en la personne des victimes rescapées des attentats, ainsi que la souffrance des familles des victimes disparus.

Aucune indemnisation quelque qu’elle puisse être, ne suffira jamais à cicatriser les plaies.

Le seul but du terrorisme et celui d’instituer la peur, la confusion dans les esprits.

Rester unis face à ces crimes, face à l’horreur est la plus belle preuve de notre dignité.

Nos pensées et notre respect vont également à nos Forces de l’ordre, la BRI, les hommes du RAID, aux Pompiers, au Personnel hospitalier, et à tous ceux qui se sont mobilisés sans relâche, pour sauver des vies.

Restons vigilants, informons de tout doute de danger possible


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/18/01016-20151118ARTFIG00320-assaut-a-saint-denis-l-intervention-du-raid-heure-par-heure.php

http://www.franceculture.fr/2015-11-16-etat-islamique-et-geopolitique-cinq-cartes-pour-comprendre

Sanna et Paris les plus touchées par l’État Islamique

“Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur, pour encourager la négociation là où il y a le conflit, et donner l'espoir là où règne le désespoir” Nelson Mandela
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 06-12-2015 23:30    Sujet du message: Répondre en citant

A la suite des attentats du 13 novembre 2015, le Gouvernement lance une campagne de sensibilisation pour mieux préparer et protéger les citoyens face à la menace terroriste.

L’affiche "réagir en cas d’attaque terroriste" donne des instructions pratiques qui s'articulent autour du triptyque: "s’échapper, se cacher, alerter"


http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste



http://www.gouvernement.fr/stopdjihadisme-contre-le-djihadisme-tous-vigilants-et-tous-acteurs


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 01-01-2016 16:42    Sujet du message: Répondre en citant

Jeudi 31 décembre 2015

Le Président Hollande a pris la parole, afin d'adresser ses vœux aux Français, après une année marquée par les attaques terroristes ayant frappé le pays.

Vœux du Président (partie de texte)

L’année 2015 vient de se terminer

La France n'a pas cédé, malgré les larmes elle s'est tenue debout.

Face à la haine, elle a montré la force de ses valeurs.

Celle de la République. Françaises, Français, je suis fier de vous».

Et ce dans une année qualifiée de «terrible». «2015 fut une année de souffrance et de résistance, alors faisons de 2016 une année de vaillance et d'espérance», a indiqué l'hôte de l'Elysée.

Il a toutefois livré une mise en garde: «Mais je vous dois la vérité, nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme.

La menace est toujours là». Tout en se présentant comme un rempart: «Mon premier devoir c'est de devoir vous protéger».

Le chef des Armées a justifié son intervention contre Daech en Syrie et en Irak: «Les coups portent, les djihadistes reculent alors nous continuerons».


http://www.rtl.fr/actu/politique/voeux-du-president-francois-hollande-le-pere-de-la-nation-7781108036


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 08-01-2016 09:52    Sujet du message: Répondre en citant

Vendredi 8 janvier 2015

Évènement marquant (France)


Les attentats de janvier 2015 en France sont une série de trois actions terroristes qui se sont déroulées entre les 7 et 9 janvier 2015 en Île-de-France, visant un journal, des journalistes, des policiers et des juifs : dix-sept personnes ont été assassinées et trois terroristes tués par les forces de l'ordre.


Citation:
Le 7 janvier, vers 11 h 30, douze personnes, dont huit membres de la rédaction du journal Charlie Hebdo, un invité de la rédaction, un agent de maintenance, et deux policiers, sont tués par Chérif et Saïd Kouachi, deux anciens membres de la filière djihadiste dite « des Buttes-Chaumont » qui se réclament d'Al-Qaïda dans la péninsule Arabique.

La ligne éditoriale de Charlie Hebdo - et le soutien qu'il avait apporté au Jyllands-Posten en reproduisant les caricatures de Mahomet du journal danois - avaient fait de l'hebdomadaire satirique une cible privilégiée pour les terroristes islamistes.


Le 8 janvier 2015, Amedy Coulibaly, un Français proche des frères Kouachi, tue par balle une policière municipale et blesse grièvement une autre personne à Montrouge.

Le lendemain, il prend en otage les clients d’une supérette cashère à la porte de Vincennes à Paris et en tue quatre. Il est finalement abattu lors d'un assaut du RAID et de la BRI.

Il affirmait agir au nom de l'organisation djihadiste de l'État islamique qui n'a cependant pas revendiqué son acte.

Ces actions ont été coordonnées avec celles des frères Kouachi

Le 8 janvier, une policière municipale de Montrouge est tuée par Amedy Coulibaly, un complice des frères Kouachi ; le lendemain, le même individu, qui se réclame de l'État islamique, attaque une supérette cachère porte de Vincennes, à Paris, tuant quatre personnes et en prenant plus de dix autres en otage. Les frères Kouachi - qui se sont retranchés dans une imprimerie en Seine-et-Marne, où il a été dit un temps qu'ils auraient pris un otage - et Coulibaly sont, chacun de leur côté, abattus par les forces de l'ordre le 9 janvier, en fin d'après-midi.


http://www.lexpress.fr/actualite/societe/seul-avec-les-freres-kouachi-le-temoignage-de-l-otage-de-l-imprimerie_1716005.html

http://anotao.com/nouvelles/link/fr/www.midilibre.fr/2015/10/22/le-8-janvier-a-montrouge-face-a-coulibaly-si-on-reagit-pas-on-va-mourir,1230938.-php--

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/25/01016-20150925ARTFIG00151-les-initiatives-de-paris-pour-rendre-hommage-aux-victimes-des-attentats-de-janvier.php

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/attaques-terroristes-contre-charlie-hebdo-et-prises-d-otages-trois-jours-d-horreur-qui-ont-secoue-la-france_1639276.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Manifestations_des_10_et_11_janvier_2015








“Une attaque terroriste contre un pays est une attaque contre l'humanité tout entière.” Kofi Annan

Cette semaine François Hollande commémore les Attentats de Janvier 2015

http://www.europe1.fr/politique/attentats-de-janvier-la-semaine-commemorative-de-francois-hollande-2644399
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sauldre



Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 756
Localisation: orléans

MessagePosté le: 08-01-2016 16:54    Sujet du message: Répondre en citant

il faudrait que le peuple reprenne le pouvoir, pour pouvoir virer une grande majorité de la classe politique Crying or Very sad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 08-01-2016 22:14    Sujet du message: Répondre en citant

sauldre a écrit:
il faudrait que le peuple reprenne le pouvoir, pour pouvoir virer une grande majorité de la classe politique Crying or Very sad


Sauldre, sans vouloir te contredire aucunement,
Ne crois-tu pas que cela deviendrait l'acratie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Acratie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sauldre



Inscrit le: 17 Sep 2006
Messages: 756
Localisation: orléans

MessagePosté le: 09-01-2016 16:33    Sujet du message: Répondre en citant

Et pourtant je ne crois, que l'on puisse continuer ainsi.Il faut bien l'admettre nos dirigeants sont nuls, et il y a trop de corruption
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 11-01-2016 01:23    Sujet du message: Répondre en citant

sauldre a écrit:
Et pourtant je ne crois, que l'on puisse continuer ainsi.Il faut bien l'admettre nos dirigeants sont nuls, et il y a trop de corruption


Si c'est ton avis Sauldre je ne pourrais que dire :

chacun pense ce qu'il croit le mieux à cet effet
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 11-01-2016 01:25    Sujet du message: Répondre en citant

Dimanche 10 janvier 2016

Paris a rendu hommage aux victimes des attentats

Nouvel hommage aux victimes des attentats de Paris de 2015 : un an après l'immense marche populaire qui avait suivi les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper cacher, Johnny Hallyday a chanté «Un dimanche de janvier», sur une place de la République à Paris loin d'être bondée, en présence notamment de François Hollande.

Juste avant, la cérémonie officielle a démarré avec le dévoilement par le chef de l'Etat d'une plaque au pied d'un chêne du souvenir planté pour l'occasion dans un coin de la place. Une minute de silence a été observée.

Le texte de la plaque dit : «A la mémoire des victimes des attentats terroristes de janvier et novembre 2015, à Paris, Montrouge et Saint-Denis. Ici même, le peuple de France leur rend hommage».

Outre le chef de l’État, Manuel Valls, plusieurs ministres, dont Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira, ainsi que la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, et Gérard Larcher, président LR du Sénat, étaient présents. De nombreuses familles de victimes étaient également présentes.

Outre la chanson de Johnny, «Les prénoms de Paris» de Jacques Brel ont ensuite été repris par le Choeur de l'armée française, avant la lecture d'une allocution prononcée par Victor Hugo à son retour d'exil le 5 septembre 1870. (Sources le Parisien)


http://www.lemonde.fr/attaques-a-paris/article/2016/01/10/un-ultime-hommage-rendu-aux-victimes-des-attentats-place-de-la-republique-a-paris_4844632_4809495.html

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/video-johnny-hallyday-chante-un-dimanche-de-janvier-place-de-la-republique_1261889.html

http://www.francesoir.fr/culture-musique/hommage-aux-victimes-des-attentats-johnny-chante-un-dimanche-de-janvier-video








Les victimes des attentats, marqueront à jamais les esprits comme un symbole d’une France en paix victime de la pire des Barbaries
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
coujou



Inscrit le: 30 Déc 2008
Messages: 2529
Localisation: pays de loire

MessagePosté le: 11-01-2016 13:15    Sujet du message: Répondre en citant

on ne touche pas à nos traditions

comme à la France


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 22-03-2016 22:33    Sujet du message: Répondre en citant

Mardi matin 22 mars 2016, quatre jours après l'arrestation de Salah Abdeslam, la capitale belge Bruxelles a été la cible de deux attentats meurtriers.

Des kamikazes ont provoqué plusieurs explosions, à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek, à Bruxelles.

Les attentats ont été revendiqués par l'organisation Etat islamique. Le bilan provisoire est d'au moins 30 morts et plusieurs centaines de blessés.

Un peu avant 8 heures, les passagers de l'aéroport de Zaventem, le plus gros aéroport de Belgique, à Bruxelles, ont entendu les deux explosions.

Selon le parquet belge, deux kamikazes se sont fait exploser.

Dans la soirée, le maire de la ville confié à l'AFP que les individus auraient rejoint la gare en taxi, transportant des bombes dans leurs valises, postées sur des charriots.

Selon des témoins cités par l'agence de presse Belga, il y aurait eu aussi des tirs avant les explosions.

Le gouverneur de la province du Brabant Flamand a évoqué "trois bombes introduites" dans l'aéroport, mais l'une d'elles "n'a pas explosé".

"Les deux explosions se sont produites près des desks internationaux qui gèrent les départs vers les Etats-Unis".

Des témoins contactés par L'Express relatent avoir vu des corps à terre, dans l'aéroport, notamment des enfants.

C'était "une panique générale" et "beaucoup de personnes ont perdu des jambes", a déclaré un homme qui se trouvait à cinq mètres de l'explosion.

Au moins une explosion a eu lieu à la station de métro de Maelbeek, dans le quartier européen à Bruxelles.

Un porte-parole du réseau de transport Stib indiquait qu'une rame aurait explosé entre les stations de Maelbeek et Art-Lois.

La déflagration a été telle qu'elle a provoqué l'écroulement de trois murs d'un parking souterrain attenant à la station, a décrit le porte-parole des pompiers bruxellois.

Selon le Centre de crise fédéral joint par L'Express à 19 heures, le bilan provisoire est d’au moins 30 morts, dont une dizaine à l'aéroport de Zaventem et une vingtaine dans le métro.

Il y a eu 14 morts et 92 blessés à Zaventem selon les pompiers, une vingtaine de morts et 130 blessés dans le métro, selon le Centre de crise, précise Le Soir.

Il y aurait donc plus de 200 blessés sur les deux lieux.

Parmi eux, au moins huit Français, dont trois sont grièvement touchés, selon un bilan provisoire fait par le ministère des Affaires étrangères pour L'Express

L'organisation terroriste État islamique a revendiqué les attentats, mettant en cause la participation de la Belgique à la coalition internationale qui la combat en Syrie et en Irak. (source l'express)

"Ces attaques que nous avons subies sur notre sol, à Zaventem et à cette station de métro au cœur de Bruxelles, ce sont des vies brisées en plein vol, des personnes qui se déplaçaient avec probablement un sentiment d'insouciance, pour aller au travail ou a l'école, et qui ont été fauchées par la barbarie la plus extrême". Charles Michel, Premier ministre belge

https://www.youtube.com/watch?v=5w4lqVJVGVQ

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 17-06-2016 10:56    Sujet du message: Répondre en citant

Vendredi 17 Juin 2016

Le Président de la République rend hommage aux Policiers asssassinés
le 13 Juin 2016




Lors de la cérémonie à Versailles, le président a rendu hommage à Jean-Baptiste Salvaing. «Le double crime de Magnanville est un crime contre la République» a-t-il dénoncé assurant que «la France poursuivra son implacable lutte avec plus de détermination contre le terrorisme».


http://www.liberation.fr/france/2016/06/17/policier-et-sa-compagne-tues-hollande-rend-hommage-a-deux-heros-du-quotidien_1460093

Une partie de son discours


«Les policiers et les gendarmes sont les sentinelles de la République»


«Ils avaient fait le choix périlleux de nous défendre et de servir la loi», a-t-il salué ajoutant qu'ils étaient «deux fonctionnaires qui étaient pleinement engagés au service des Français entourés de l'estime de leur chef et de l'affection de leurs collègues». Ils étaient «deux héros du quotidien», a-t-il insisté.

«Il nous est insupportable de penser que ces existences si prometteuses ont été brutalement anéanties, victimes d'un terroriste habité par la haine. a-t-il expliqué. Le pays tout entier, au nom duquel je m'exprime en ce jour, s'en est trouvé saisi d'indignation et d'horreur».

Il a également évoqué le fils du couple et son demi-frère. «A Matiheu, à Hugo, à leurs proches je veux dire que nous serons toujours à leurs côtés», a assuré le chef de l'Etat.

François Hollande a assuré «la France poursuivra son implacable lutte avec plus de détermination contre le terrorisme». «Le double crime de Magnanville est un crime contre la République», a-t-il martelé.

Il a rendu un hommage appuyé aux forces de l'ordre en général. «Je n'accepterai jamais qu'elles soient l'objet de diffamations ou d'insultes», a-t-il lancé alors que des slogans anti-policiers sont entendus dans certaines manifestations contre la loi Travail notamment. «Les policiers et les gendarmes sont les sentinelles de la République», a-t-il insisté.

Ce crime, a-t-il dit, «doit nous amener à donner aux policiers et aux gendarmes les moyens de se défendre lorsqu'ils ne sont pas en service. En conservant leurs armes à tout moment, comme cela a été admis pour les policiers dans le cadre de l'état d'urgence. Il nous faut aussi éviter, autant que possible, que les policiers et les gendarmes soient identifiés et pris pour cibles par les malfaiteurs qu'ils ont mis hors d'état de nuire, ou par leurs complices. Des mesures seront prises pour garantir leur anonymat et donc leur protection».

«Les violences qui sont commises contre les représentants de l'ordre public ne seront jamais impunies», a-t-il promis.

A la fin de son discours, François Hollande a répété son hommage à Jean-Bastiste Salvaing et Jessica Schneider.

«Je dis à leur famille qu'elle peut être fière, à Hugo, à Mathieu que leur père était un héros du quotidien», a-t-il redit avant de conclure : «Leur exemple éclaire notre chemin, la France sait ce qu'elle leur doit, vive la République et vive la France» Sources le Parisien


Cérémonie d'une grave émotion
Actes Barbares qui ne peuvent se revendiquer d'aucune cause
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rosalia



Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 23645
Localisation: Est-Ouest

MessagePosté le: 15-07-2016 05:34    Sujet du message: Répondre en citant

14 Juillet 2016



Un camion a foncé sur la foule qui se trouvait sur la Promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), où les gens étaient venus assister, jeudi 14 juillet, au feu d'artifice. Bernard Cazeneuve a évoqué un bilan provisoire d'au moins 80 morts et 18 "en urgence absolue", et François Hollande a évoqué la présence d'enfants parmi les victimes.

"Le caractère terroriste de l'attaque ne peut être nié", a déclaré le président de la République, lors d'une allocution, alors que la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête.

Que s'est-il passé

"Un camion a foncé sur la foule sur une longue distance, ce qui explique ce bilan extrêmement lourd", a indiqué le sous-préfet des Alpes-Maritimes, Sébastien Humbert.

Vers 23 heures, la Promenade des Anglais était noire de monde, en raison du feu d'artifice donné pour la Fête nationale. "C'était un poids lourd de 15 m de long qui roulait à 90 km/h", a raconté sur i-Télé un témoin, ajoutant que des personnes avaient tenté de s'accrocher aux portes du véhicule pour l'arrêter.

Des photos montrent le camion blanc criblé d'impacts de balles, notamment sur le pare-brise.



"L'identification du criminel est en cours", a précisé Bernard Cazeneuve.

Des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien ont été retrouvés dans le camion, selon un policier cité par l'AFP.

Il aurait tiré sur la foule et son camion était chargé d'armes et de grenades. Il n'y a pas eu de prises d'otages dans d'autres lieux de la ville, comme certains internautes l'ont relayé sur Twitter.

"Des investigations sont menées pour savoir si l'individu a agi seul ou s'il a bénéficié de complices qui auraient pris la fuite", a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Premiers témoignages


"Le feu d'artifice venait de se terminer, raconte Kévin, restaurateur contacté par francetv info.

Et là, la foule s'est mise à courir, c'était la panique totale. J'étais à peu près à 50 m des lieux .

Ce que j'ai vu, c'est horrible. Des corps de femmes écrasées, plein de sang, il n'y avait plus personne à secourir alors j'ai rebroussé chemin." Un mouvement de panique s'est emparé de la Promenade des Anglais, et beaucoup ont cherché à se réfugier dans les restaurants et les halls d'immeubles.




Les blessés sont accueillis à l'hôpital Pasteur de Nice, indique Nice-Matin, tandis que le hall du Negresco a été transformé en hôpital, selon un journaliste de France 2.

Les témoins sont entendus par les enquêteurs.
Un périmètre de sécurité a immédiatement été mis en place à proximité de la Promenade des Anglais, totalement bouclée.

Vers 1 heure du matin, la police technique et scientifique procédait aux premières investigations sur le camion blanc, immobilisé devant le Palais de la Méditerranée. Ses pneus étaient crevés et la porte passager criblée d'impacts de balles.

La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi, s'être saisie de l'enquête, alors que la préfecture des Alpes-Maritimes avait évoqué un peu plus tôt "un attentat".

Aucune information sur les motivations de cette attaque n'était disponible dans l'immédiat. Ce drame, survenu en pleines festivités du 14-Juillet, intervient dans un contexte de menace terroriste très élevée en France.

La préfecture demande aux Niçois de rester chez eux et évoque la possibilité d'un attentat.

Plusieurs journalistes présents sur place ont décrit une scène de panique quand le camion est arrivé, peu après la fin du feu d'artifice.

L'ancien maire de Nice, Christian Estrosi, appelle les habitants à la prudence. Les taxis de la ville prennent gratuitement les passants pour les évacuer de la Promenade des Anglais, selon le quotidien Nice-Matin. (Sources France tv info)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Retraite Active Index du Forum -> Actualité du moment Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Les cles du midi retraite Plan retraite


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com