Retraite Active Index du Forum Retraite Active
Ce forum s'adresse à tous les retraités et futurs retraités. Les membres de ce forum ont la possibilité de discuter de tous leurs centres d'intérêt que ceux-ci soient les voyages, les loisirs ou l'actualité, entre autres.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

.prejudices du mariage pr ts. ; en gl. FAMILLE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Retraite Active Index du Forum -> litterature
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 14-06-2022 17:40    Sujet du message: .prejudices du mariage pr ts. ; en gl. FAMILLE Répondre en citant

Main basse sur la sexualité.


Depuis 30 ans le sens du vocabulaire se rapportant à la sexualité, au genre, aux relations homme-femme, a été transformé.

Le terme « couple » par exemple servait, pour ce qui touche aux relations humaines, à désigner exclusivement l'alliance d'un homme et d'une femme. On utilise désormais aussi ce terme pour désigner l'union d'un homme avec un homme, d'une femme avec une femme.
Par souci de précision on ne devrait pas donner un même nom, en l'occurrence "couple", à l'union homosexuelle et à l'union hétérosexuelle. En effet l'union d'un homme et d'une femme est différente de l'union entre deux hommes ou entre deux femmes. L'homosexualité est une sorte d'intolérance à l'altérité sexuelle alors que l'hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. De plus l'homosexualité, contrairement à l'hétérosexualité, est stérile.
L'utilisation d'un même terme, "couple" pour désigner deux réalités différentes, et même antagonistes, parasite la vision que l'on avait du "couple", elle rend invisible la différenciation sexuelle.

Le terme « famille » avait un sens précis : un homme, une femme et leurs enfants. Ce terme est désormais employé à d'autres situations. On emploie l'expression "famille monoparentale" au lieu de dire "femme seule avec enfants", on parle de famille homoparentale alors que l'une des caractéristique des homosexuels ou des lesbiennes, est de ne pouvoir faire un enfant, donc de "faire famille".
La famille, la vraie, perd de ce fait de la visibilité.

De même l'habitude a été prise d’utiliser systématiquement les termes d’homosexualité ou d’hétérosexualité, au point que personne ne parle plus d'orientation sexuelle normale ou d'orientation sexuelle déviante. On n'oserait plus dire de nos jours, concernant son orientation sexuelle : "je suis normal". On nous force à dire : "je suis hétérosexuel". On a ainsi perdu le droit de se définir.

Ces manipulations du vocabulaire entraînent une confusion dans la perception de la réalité. Cette indifférenciation est complétée par la lutte contre les stéréotypes de genre. On ne veut plus de bleu pour les garçons, plus de rose pour les filles. Sous couvert de lutte contre les stéréotypes de genre on veut empêcher la différence entre hommes et femmes de s' exprimer dans la vie sociale. C'est cette expression de la différence que certains veulent effacer en voulant abattre les "stéréotypes de genre".

Cette volonté d'indifférenciation n'existe pas pour les animaux.

Si l'on veut se lancer dans l'élevage de pigeons, et que l'on va acheter un couple de ces adorables volatiles chez le marchand, grande sera notre protestation s'il nous vend deux mâles ou deux femelles. Nous voulons un couple, soit un mâle et une femelle. Deux mâles ou deux femelles, pour notre projet, c'est une chimère, ça ne peut permettre la mise en place d'un élevage.A ce moment on se souvient de l'importance de la différenciation sexuelle, du sens du mot couple. Dommage qu'on l'oublie cela lorsqu'il s'agit des humains.

Toute ces nouvelles habitudes sont imposées par des minorités sexuelles. Si vous contestez cette nouvelle manière de voir les choses on vous qualifie d'homophobe, on vous balance l'anathème : vous êtes intolérant.



Ces manières de penser, imposées par l'évolution du vocabulaire, sont entérinées par le droit.
Le législateur a créé un délit de blasphème à l'avantage des homosexuels. C'est la loi sanctionnant les propos homophobes. Le dénigrement moral qui consiste à dire « vous êtes homophobe » est renforcé par le droit.

Le législateur profitant de cet effacement de la notion de normalité concernant l'orientation sexuelle, de cette négation de l'existence de l'altérité, a décidé d'appauvrir le mariage tel que nous le connaissons pour lui substituer le "mariage pour tous".
Cette réforme a été précédé du PACS qui donnait un cadre juridique à l'union homosexuelle. Durant la discussion parlementaire il a été affirmé à maintes reprises que ce PACS était dédié à ceux qui "ne peuvent ni ne veulent se marier", qu'il n'annonce donc en aucune manière le mariage pour les homosexuels. C'était là un mensonge. Le mariage gay est arrivé, sous l'appellation de mariage pour tous.
Tout comme la notion de couple est devenue peu claire, le contrat de mariage a été altéré, plusieurs types d 'unions, hétérosexuelle ou homosexuelle, pouvant y être soumis. Ceci s'est décidé dans le mépris du principe d'égalité puisque homosexualité et hétérosexualités sont différentes, voire contraires et que de ce fait des législations spécifiques devraient encadrer chacune de ces situations. On ne peut en effet traiter d'une manière égale que des situations identiques.


En créant le mariage pour les gays le législateur a ouvert la voie à de nouveaux types de filiation. En effet qui dit mariage dit enfants.
La suite logique du mariage pour tous a été la PMA pour toutes et en particulier les couples de lesbiennes. En effet, ce mariage valide un mariage femme-femme, donc sans homme. Ce mariage nous mène à penser qu'il est légitime de légaliser une PMA avec des enfants sans père, ce qui a été fait récemment.

De même, ce mariage pour tous rend possible un mariage homme-homme donc sans femme et il légitime de ce fait la GPA avec des enfants sans mère. Si cette GPA est encore interdite en France, elle est possible à l'étranger. Gageons que le lobby homosexuel saura faire pression pour obtenir sa légalisation en France avec les slogans habituels : vive l'égalité, non à l'homophobie, il « faut » être tolérant.

Tout cela entraîne la mise en place d'un système de fabrique d'orphelins. Avec la PMA une femme peut avoir un enfant sans homme ; avec la GPA un homme peut avoir un enfant en louant l'utérus d'une femme, mais il est sans femme, et le bébé sans maman.


Le dernier avatar de cette politique d'indifférenciation sexuelle c'est le transgenrisme.
Il peut se définir ainsi : adoption des signes caractéristiques de l'autre sexe suite à des manipulations lourdes : prises d'hormones, opérations. Mais on ne peut changer le genre des chromosomes, on ne change que l'apparence, c'est une sorte de travestissement mais sans retour en arrière possible.
Un homme qui rejette la masculinité (l’ensemble des stéréotypes qu’elle recouvre) demeure un homme, même s’il choisit d’embrasser ce qui constitue la féminité. Une femme qui rejette la féminité (l’ensemble des stéréotypes qu’elle recouvre) demeure une femme, même si elle décide d’embrasser ce qui constitue la masculinité.

La mode du phénomène « trans » n 'est pas sans conséquences.

Les enfants entrent à peine dans la puberté qu'on les perturbe avec des cas très particuliers. Lors de la période floue de l’adolescence, il peut y avoir un certain flottement avec des fragilités psychologiques qui peuvent amener une confusion, voire un passage à l’acte. Un adolescent qui se sent mal dans sa peau, c'est-à-dire la grande majorité, peut se dire, influencé par la propagande ambiante : tiens, et si je changeais de sexe ? Dans neuf cas sur dix, ce sera une très mauvaise idée.

Les jeunes qui jouent à ce jeu dangereux peuvent changer d'avis et vouloir revenir à l'état initial. Ce n'est pas possible. Quand ils auront 50 ou 60 ans et qu'à ce moment là la mode transgenre aura disparu on ne verra qu'une chose : derrière leur apparence d'homme, la femme apparaîtra, derrière leur apparence de femme, l'homme apparaîtra.



La source de tout ce désordre : on a mal nommé les choses. On a donné au terme couple des sens qu'il n'aurait jamais dû avoir. Cela a donné le mariage gay, puis la PMA pour toutes, bientôt la GPA. En fin de course le transgenrisme a été propagé.

Et ça continuera : les minorités, sources de ces manipulations langagières, sont insatiables.


Dernière édition par joseph1 le 14-04-2024 09:31; édité 7 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 29-06-2022 17:38    Sujet du message: Répondre en citant

https://www.bvoltaire.fr/changement-de-sexe-chez-les-enfants-aucune-repercussion-vraiment/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 31-08-2022 09:07    Sujet du message: Répondre en citant

Permet de compléter mon texte :
https://lesmoutonsenrages.fr/2022/08/31/changer-de-sexe-une-fois-par-an-qui-se-cache-derriere-cette-nouvelle-loi-sur-lautodetermination/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 17-09-2022 11:26    Sujet du message: Répondre en citant

Préjudices individuels et collectifs générés par mariage pour tous et autres.

Nous assistons à la colonisation de notre imaginaire par les lobbies diversitaires
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 20-10-2022 12:38    Sujet du message: Répondre en citant

Relation droit société interressant

https://www.la-croix.com/Debats/Manif-tous-toujours-condamne-vigoureusement-toute-forme-dhomophobie-2022-10-18-1201238299


LGBT, valeur sure du démantèlement des sociétés au nom de la liberté individuelle.


on nous parle de liberté des comportements, alors qu’il s’agit de confusions des repères psychiques, d’absence de maitrise des pulsions, de psycho – névroses entretenues par les technologies


pour être libre ils doivent changer la société. ça nous regarde donc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 27-05-2023 11:18    Sujet du message: Répondre en citant

Quelques conséquences de toutes ces réformes

Au lieu de " père " on a voulu m' appeler " parent 1"
Pour les impôts, en France, nous ne sommes plus "Monsieur" ou " Madame " mais " déclarants1" "déclarant 2". On nous enlève notre genre.
Le code civil français a vu disparaître de nombreuses occurrence de " père " et " mère "
Certain veulent supprimer le mot " femme" pour le remplacer par " personne ayant un utérus "
On veut rendre invisible la différenciation sexuelle ( cf. en France la lutte contre les stéréotypes de genre )
En Occident des gamins entreprennent à
tort et à travers des procédures de changement de genre.
La GPA c' est une location d' utérus. Le corps de la femme ne devrait pas être objet d' un commerce
.....
Tout cela ne peut qu' être regretté car constituant des signes de déshumanisation. Nous sommes tous concernés, moins le Maroc c' est vrai, mais ce dernier a raison de se méfier. on commence par des Prides puis .....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 24-09-2023 07:10    Sujet du message: Répondre en citant

faire face au wokisme qui déconstruit l’histoire des peuples et, plus grave encore, celles des familles jusque dans leur intimité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 03-10-2023 17:57    Sujet du message: Répondre en citant

Traditionnellement le mariage reconnaît juridiquement la famille et donc participe à sa stabilisation, le mariage étant l' union exclusive, stable et indissoluble entre un homme et une femme, naturellement ouverte à la procréation d'enfants. Seule cette union peut être appelée «mariage». Les autres formes d'union ne le réalisent que de manière partielle. Les socialistes ce sont fait une spécialité de ces pseudos mariage, PACS, mariage pour tous, entraînant le désordre dans la filiation comme par exemple la PMA pour toutes qui permet de créer un enfant qui n ' aura pas de père.
Les socialistes continuent leur œuvres de destruction de la famille.
Au plus on donne de droit aux " familles " monoparentales au plus leur nombres augmente jusqu'à poser des problèmes sociétaux.
Les socialistes veulent continuer dans cette voie. En effet ils ont initié un groupe de travail à l’Assemblée Nationale qui se penche sur la question des foyers monoparentaux, non pas pour tenter d' en diminuer le nombre mais au contraire pour leur octroyer de nouveaux droits, ce qui ne va pas manquer d' augmenter l' effectif.
Un constat est d 'abord dressé, montrant les lacunes des foyers monoparentaux et de ce fait les qualités de la famille traditionnelle. Il est noté entre autres que la pauvreté est plus forte chez les "familles " monoparentales (le plus souvent des mères célibataires) que dans le reste de la population; que d 'une étude du ministère de la Justice il ressort que 60% des émeutiers seraient élevés dans des "familles" monoparentales.
Pour ces raisons ce groupe de travail va proposer une loi pour aider les "familles " monoparentales, avec les mesures suivantes :
-défiscalisation de la pension alimentaire
-tarifs spécifiques pour les foyers monoparentaux dans les services publics,
-priorité pour l'accès aux crèches ou assistantes maternelles publiques,
-construction de logements de type F2 ou F3 mieux adaptés aux foyers monoparentaux.
Procédant ainsi le socialisme continue vers la réalisation de son idéal : des individus sans famille, seuls face à l' État qu'ils souhaitent bien évidemment socialiste.

Vous ne pouvez pas comprendre la politique menée par les socialistes si vous ne les entendez pas murmurer : " Et la famille sera détruite ".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 11-12-2023 11:04    Sujet du message: Répondre en citant

L’autre impensé concerne la déstructuration de la famille traditionnelle. Le drame de la prolifération des familles monoparentales, le malheur des enfants voués à se balader d’une maison à l’autre une semaine sur deux à l’autre avec cartable et brosse à dent : quelle pitié ! Comment espérer l’épanouissement d’un enfant quand un tel quotidien lui est infligé ? Voilà à quoi a conduit le primat de la volonté propre de ces dernières décennies. La perte du sens des devoirs attachés à son état de vie – et des comptes que nous devrons en rendre dans ce monde comme dans l’autre – a considérablement contribué à une forme d’irresponsabilité ambiante.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 03-03-2024 14:41    Sujet du message: Répondre en citant

LA FAMILLE


Les dictatures, quelles qu’elles soient, voient dans la cellule familiale un lieu de libre échange, de libre propos, le refuge où l’éducation de l’enfant échappe au système, au bourrage de crâne institutionnel, le lieu unique où se transmettent à bas bruit, de génération en génération, les références, les traditions, les usages culturels, là où plongent et se nourrissent les racines des gens. La famille est donc l’ennemi à abattre, qui risque à tout moment de venir parasiter l’emprise dogmatique. Tu es nazi, le parti est ta famille. Tu es communiste, le parti est ta famille. Tu es fasciste, le parti est ta famille. En conséquence ceux qui combattent la cellule familiale, qui visent à la détruire sont évidement considérés comme des héros, des bienfaiteurs de la cause des peuples. Pavel Morozov, le pionnier-héros 001 de l’Union soviétique sous Staline, a été exhaussé au rang d’icône nationale juste pour avoir dénoncé son propre père aux autorités pour son peu d’entrain à se soumettre aux diktats collectivistes. À l’époque, une Aleksandra Kollontai, proche de Lénine, seule femme commissaire du peuple, milite ardemment pour l’abolition pure et simple de la famille.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 17-03-2024 11:29    Sujet du message: Répondre en citant

m'appuyant sur Todd, je propose de parler plutôt de désoccidentalisation du monde, plutôt que défaite de l'occident (ça me semble prématuré) ou de démondialisation. Ce processus provient de l'opposition entre les différents systèmes familiaux qui existent sur la planète. Le nôtre s'atomisant de plus en plus, et le reste du monde ne voulant pas nous emboiter le pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joseph1



Inscrit le: 15 Sep 2014
Messages: 1272

MessagePosté le: 24-03-2024 12:25    Sujet du message: Répondre en citant

Le mariage n" est pas affaire d' amour sinon on admettait les mariages à 3 ou 4
non le mariage existe car il y a des h et des f qui peuvent avoir du sentiment l' un envers l' autre.

la sexualité est première l' amour vient ensuite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Retraite Active Index du Forum -> litterature Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Les cles du midi retraite Plan retraite


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com